Le déploiement de la 5G poursuit son cours, essentiellement autour des grandes agglomérations. Des outils, comme l'application OpenBarres, s'avèrent très pratiques pour savoir si des antennes 5G sont dans les parages, grâce à la géolocalisation du smartphone.

Faut-il, en 2021, passer à la 5G ? Pour répondre à cette question, il faut d’abord vérifier que l’on satisfait trois conditions préalables : est-ce que je possède un smartphone compatible ? Ai-je souscrit un forfait adapté ? Et surtout, est-ce que je me trouve dans un coin qui est couvert par la 5G de mon opérateur ? Si la réponse est oui à chaque fois, alors rien ne s’oppose vraiment à migrer vers l’ultra haut débit mobile — sauf peut-être le manque d’usage spécifique à la 5G.

Il est relativement facile de contrôler la compatibilité de son smartphone ainsi que de son forfait, par exemple en vérifiant sa situation sur son compte client — les opérateurs invitent d’ailleurs celles et ceux qui ne sont pas encore en 5G à y songer. Concernant la couverture, les opérateurs mettent aussi à disposition des cartes de couverture permettant de voir jusqu’où portent les signaux, selon les fréquences utilisées (700 MHz, 2,1 GHz et surtout 3,5 GHz, qui est la bande la plus importante).

Au-delà des cartes fournies par Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile, d’autres outils peuvent être employés. Par exemple, le site Cartoradio, qui est géré par l’Agence nationale des fréquences (ANFR), permet de savoir où sont les antennes-relais autour de chez soi, en entrant une adresse, un code postal ou une ville. Le régulateur des télécoms, avec Mon Réseau Mobile, permet aussi de suivre le déploiement de la 5G et affiche une carte en tenant compte des informations des opérateurs.

Comment savoir si j’ai de la 5G près de chez moi ?

À cette liste, il faut maintenant aussi inclure l’application OpenBarres, qui est développée par l’ANFR. Cette application est disponible depuis longtemps sur smartphone (Android) et permet, entre autres, de connaître le débit d’absorption spécifique (DAS), un indice relatif aux smartphones dont le rôle est de renseigner la quantité d’énergie issue des ondes qui est absorbée par l’organisme. Il s’avère que l’application OpenBarres vient de recevoir une mise à jour relative à la 5G, le 5 juillet.

« Avec Open Barres, vous pouvez maintenant suivre le déploiement de la 5G partout en France métropolitaine avec des données actualisées chaque semaine. Vous disposez d’informations sur le nombre de sites 5G par bande de fréquence et par opérateur et sur leur localisation au travers d’un affichage sur un fond cartographique », lit-on dans le descriptif de la mise à jour.

L’interface permettant de suivre le déploiement de la 5G dans l’application mobile OpenBarres.

L’application donne accès à un espace consacré au déploiement de la 5G. Selon votre géolocalisation — que vous devez accorder à l’application –, vous voyez les installations actives ou inactives dans le cadre du déploiement de la 5G, le type de fréquences utilisées, la couverture approximative des environs, mais aussi les sites opérés par les autres opérateurs — et vérifier si la situation n’est pas plus favorable ailleurs.

OpenBarres offre une vue très pratique pour estimer le niveau de couverture près de chez vous — plus exactement de là où votre smartphone est localisé. L’avantage de cette vue en mobilité est que vous pouvez également afficher la situation sur votre lieu de travail ou sur le trajet — vous pouvez aussi vous déplacer sur la carte manuellement, ou bien en inscrivant le nom d’une commune.

Le déploiement de la 5G, qui a débuté fin 2020, se concentre d’abord autour des grandes agglomérations — des dizaines de communes sont aujourd’hui couvertes, totalement ou en partie. En 2022, chaque opérateur devra avoir déployé au moins 3 000 sites 5G. Deux ans plus tard, il faudra en avoir installé plus de 8 000. La couverture complète du pays est espérée aux alentours de 2030.

C'est sûr : vous payez votre forfait 4G trop cher

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo