L'option « Scanner un QR Code » est bien mieux mise en avant sur TousAntiCovid depuis le 18 juin. Elle permet d'utiliser deux nouvelles fonctionnalités de l'app : le pass sanitaire, et le cahier de rappel.

Dans la mise à jour du 18 juin 2021, les développeurs de TousAntiCovid (TAC) ont fait un léger changement d’interface qui devrait grandement faciliter la compréhension et l’utilisation de l’app.

Désormais, lorsque l’utilisateur ouvre TAC, l’option «  Scanner un QR Code » apparaît juste en dessous de l’encart pour «  Activer [ou « Désactiver »]TousAntiCovid », présent quant à lui depuis le lancement de l’app en juin 2020. C’était il y a plus d’un an : l’outil de traçage des contacts s’appelait alors StopCovid, et la France sortait à peine de son premier confinement.

L’option « scanner un QR Code » est désormais bien mieux mise en avant sur TousAntiCovid. // Source : Capture d’écran Numerama

En plus de l’encart, le scanneur de QR code est aussi accessible par le biais d’une petite icône carrée en permanence affichée en haut à droite de l’écran. Lorsque l’on clique dessus un message s’affiche : «  Scannez n’importe quel QR Code TousAntiCovid (cahier de rappel, certificats, déclaration Covid… ). » Il suffit de placer le QR code que vous souhaitez ajouter à l’app dans le cadre qui s’affiche sur votre écran, et le tour est joué.

Pour rappel, vous pouvez aussi simplement scanner les QR Code avec l’app de l’appareil photo de votre smartphone, qui vous proposera d’ouvrir TousAntiCovid une fois vous aurez fait le point sur le QR Code.

TousAntiCovid est plus qu’une app de traçage des contacts

Ce changement d’interface est le bienvenu, puisqu’il devrait faciliter la compréhension de l’app par le plus grand nombre. Surtout, il devrait permettre aux nouveaux utilisateurs, attirés par les nouvelles fonctionnalités de l’app, de plus facilement les trouver.

Initialement, StopCovid (devenu TousAntiCovid le 22 octobre) ne servait que d’outil de traçage des contacts. Cette fonctionnalité, bien que mise de côté dans le discours du gouvernement, existe toujours. Concrètement, si vous « activez » l’app, vous acceptez qu’elle communique de manière sécurisée avec les autres apps TousAntiCovid qui seront à portée du Bluetooth. Les smartphones s’échangeront des identifiants, de sorte à marquer vos croisements avec les propriétaires des autres smartphones. Si deux personnes s’échangent des identifiants pendant une certaine durée à une certaine distance, et qu’une des deux se déclare positif au covid dans l’application, l’autre sera avertie qu’elle est cas contact. Elle pourra ainsi prendre les mesures nécessaires, c’est-à-dire se mettre en quarantaine et se faire tester au plus vite. Voici, en théorie, le fonctionnement de l’app.

Mais en pratique, les conditions nécessaires à son bon fonctionnement paraissent difficilement atteignables. Pire, la technique ne suit pas : l’app peine à enregistrer les contacts, et ne fonctionne que très difficilement sur les iPhone (c’est-à-dire sur 1 smartphone français sur 5). Résultat : le nombre de notifications de cas contact envoyées a toujours été très faible. En septembre, Olivier Véran appelait encore les Français et Français à utiliser massivement l’application, mais le gouvernement n’y fait plus référence depuis quelques mois.

TousAntiCovid, avant tout une app pour stocker des QR Codes ?

Progressivement, d’autres fonctionnalités sont venues se rajouter au traçage des contacts. Le changement de nom en TousAntiCovid en octobre 2020 a d’abord permis d’intégrer un générateur d’attestation, un portail d’information et des chiffres clés à l’app. Puis, avec la mise à jour du 9 juin, qui accompagne le nouveau déconfinement, l’app a hérité d’un nouveau rôle important dans la stratégie du gouvernement. Deux nouvelles fonctionnalités, liées à des QR Codes, ont été intégrées :

  • Un système de QR Code à destination des clients de lieux fermés (restaurants, bars, salles de sport…) vient offrir une alternative aux cahiers de rappels papier, que les visiteurs peuvent toujours utiliser s’ils le souhaitent.
  • L’app peut désormais embarquer le pass sanitaire (acceptée aussi sous forme papier) : il suffit de scanner le code fourni après votre vaccination ou après la remise de votre test PCR négatif pour l’intégrer dans l’app. Ensuite vous pourrez le montrer à l’entrée des lieux qui le demandent (salles de concert, stades, aéroports…).

Ces nouvelles fonctionnalités sont entièrement dissociées de la fonctionnalité historique de traçage des contacts. Autrement dit, pas besoin « d’activer » TousAntiCovid pour en profiter. C’est pourquoi le léger changement d’interface opéré le 18 juin à son importance : il permet d’accéder plus rapidement aux fonctionnalités cruciales dans la phase de déconfinement actuelle.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo