Les propriétaires d'iPhone consultent et ouvrent beaucoup plus leurs mails que le public sous Android. Et suite aux dernières annonce d'Apple concernant le protection de la vie privée, cette domination fait peur au secteur du marketing.

Plus de 90 % des mails ouverts sur mobile le sont sur iPhone. Selon une étude de la société Litmus, une entreprise spécialisée dans le marketing par mail, les utilisateurs et utilisatrices d’iOS consultent et lisent beaucoup plus leurs mails que leurs congénères sous Android. Si l’on ajoute la part des mails ouverts sur iPad, le taux monte à 93,5 %. Les chiffres de Litmus peuvent paraître surprenants, tant les iPhone sont surreprésentés. L’entreprise assure cependant que sa méthodologie se repose sur l’analyse de « près de 3 milliards d’ouvertures d’e-mails dans le monde entier ».

Cette domination de l’iPhone donne aujourd’hui des sueurs froides au monde du marketing après les dernières annonces d’Apple. Lors de la conférence d’ouverture du WWDC le 7 juin 2021, le constructeur a détaillé tout un tas de fonctionnalités destiné à préserver la vie privée de ses clients et clients. Parmi elles, la discrète « Protection de la confidentialité du courrier » va changer la donne du marketing par mail.

Apple va démouchardiser vos mails

Concrètement, cette nouvelle fonctionnalité va bloquer les « pixels » espions dans les mails. Qu’est-ce qu’un pixel-espion ? Pour faire simple, c’est un petit mouchard invisible inséré dans les mails qui permet à l’expéditeur de savoir si son courrier a été ouvert ou non, et par qui. Cette technique est utilisée par les agences de marketing ainsi que les auteurs ou autrices de newsletter pour connaître le taux d’ouverture de leurs mails (et donc leur audience).

Sur iOS 15, Apple vous demandera si vous souhaitez vous faire pister dans vos mails // Source : Photo Corentin Béchade pour Numerama

Utilisée depuis des années, cette méthode va donc être rendue caduque par Apple, à l’automne prochain, lors de la sortie de macOS 12 et iOS 15. Les propriétaires d’appareils Apple qui décideront de refuser le pistage verront en fait leurs mails passer par un serveur d’Apple qui s’occupera d’ouvrir le courrier, de supprimer le pixel-espion avant de vous transférer le mail dé-mouchardisé. Cette méthode rendra la mesure du taux d’ouverture inutile puisque tous les mails seront ouverts par une machine avant même d’arriver dans la boite aux lettres de leurs destinataires.

Le smartphone, première plateforme pour les mails

Avec cette fonctionnalité, Apple va donc mettre un sérieux coup au business du mail, car il y a fort à parier que la plupart des internautes activeront cette protection qui leur est offerte. L’App Tracking Transparency qui bloque le suivi publicitaire sur iPhone, a déjà été adopté par 85 % des propriétaires d’iPhone dans le monde.

Le mobile étant devenu la plateforme préférée du grand public pour vérifier ses mails (49,7 % des mails ouverts le sont sur smartphone selon Litmus), et l’application mail des iPhone étant la plus populaire, l’initiative d’Apple pourrait faire très, très mal. Litmus l’avoue d’ailleurs, non sans un certain sens de la formule, expliquant que « la protection de la confidentialité du courrier d’Apple est certainement un coup dur pour le marketing et pour les consommateurs qui souhaitent une expérience personnalisée de la part des marques auxquelles ils font confiance. »

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo