Le téléviseur A80J de Sony est, sans aucune surprise, un excellent téléviseur OLED. Avec Google TV, l'ergonomie est encore meilleure.

En 2021, Sony continue de faire confiance à la technologie OLED pour ses téléviseurs haut de gamme. Dans son catalogue de nouveautés, le modèle A80J n’est pas le plus cher, ce qui ne veut pas dire qu’il est moins intéressant que le A90J — son grand frère. On parle d’un spécimen 4K UHD compatible HDR et paré pour l’avenir (grâce à ses ports HDMI 2.1) — proposé sous la barre des 2 000 euros pour la version 55 pouces.

Surtout, le A80J troque Android TV pour Google TV, le nouveau système d’exploitation de Google dédié au salon. C’est un argument à part entière. C’est d’autant plus vrai que les télévisions OLED offrent toutes une image excellente — qu’importe la marque choisie. Google TV peut dès lors devenir un critère susceptible de faire pencher la balance en faveur de Sony.

Téléviseur Sony A80J (pieds centraux). // Source : Le téléviseur Sony A80J

Trois choix pour les pieds

Acheter un téléviseur Sony a toujours été l’assurance d’installer chez soi un produit à la qualité de finition impeccable. Le A80J symbolise cet héritage, sachant qu’il y a bien longtemps que les constructeurs ne font plus preuve de fantaisie en matière de design. Ce qui compte, après tout, c’est l’image. On se retrouve alors avec une TV aux bords fins, qui mise sur ce qu’elle affiche pour faire écarquiller les yeux. Finalement, la spécificité se trouve du côté des pieds. Il y en a deux, que l’on peut disposer selon trois options, en fonction de son installation. Que vous ayez un meuble large ou non, le A80J devrait pouvoir s’y poser. Vous possédez une barre de son ? Il est possible de rehausser l’écran de quelques centimètres pour ne pas qu’elle obstrue le bas de l’image. C’est bien pensé.

La télécommande est beaucoup plus classique que celle de Samsung — minimaliste et, désormais, sans pile — ou encore que celle de LG — la Magic Remote, à reconnaissance de mouvements. Très élégante grâce à l’aluminium brossé agréable en main (spoiler : c’est un peu froid au toucher), la télécommande du A80J assure l’ergonomie attendue et pourra même piloter votre console PlayStation (PS4 ou PS5). Il lui manque quand même le rétroéclairage des touches.

Un pied du téléviseur Sony A80J // Source : Le téléviseur Sony A80J

L’OLED, sans surprise

Au sein de la rédaction de Numerama, cela fait bien longtemps qu’on teste des téléviseurs OLED. Et comme la technologie est arrivée très vite à des standards ultras élevés, on ne sait plus quoi écrire pour vanter ses mérites. Le A80J fait toujours confiance à une dalle fournie par LG — seul fournisseur sur le marché des téléviseurs –, tout à la fois capable d’assurer des contrastes sans équivalent, des noirs profonds et une colorimétrie idéale. Comme toujours chez Sony, les réglages de base conviendront à 95 % des utilisateurs. Il faudra être puriste pour aller chercher ce petit paramètre qui fera une différence, que seul un œil expert saura voir. Il ne faut retenir à l’arrivée qu’une seule chose : investir dans un téléviseur OLED garantit une image exceptionnelle, ce qui est encore plus vrai pour les contenus 4K HDR. Sur ce point, le A80J continue de faire l’impasse sur le HDR10+. Mais il y a le Dolby Vision, format le plus en vogue sur les plateformes de SVOD.

Le spectacle est total

Alors bien sûr, Sony n’oublie pas de mettre en avant les évolutions liées à son traitement d’image, censé être encore meilleur que celui de l’an dernier. Difficile de voir une différence d’une génération à l’autre, les algorithmes de la firme nippone étant efficaces depuis déjà plusieurs années — surtout dans la mise à l’échelle sans excès de zèle. La bonne nouvelle est qu’ils n’en font jamais trop, avec un rendu très équilibré et une image globalement chaleureuse, très typée cinéma (un cran en dessous de celle de Panasonic, référence en la matière). En bref, le spectacle est total, et sans défaut inhérent à la technologie LCD (les fameuses fuites de lumière, totalement absentes ici).

Parce que Sony vend aussi des consoles, le A80J se doit d’être à l’aise avec les jeux vidéo. Sur ce point, l’input lag — écart de temps entre le moment où une source envoie un signal au téléviseur et celui où il s’affiche — est mesuré sous les 20 ms. Certains concurrents font mieux (LG, Samsung), mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter pour les prestations proposées par Sony (les réglages pour le gaming sont vraiment excellents, en outre). Le A80J est par ailleurs tourné vers l’avenir, avec la présence de deux ports HDMI 2.1 (un pour la PS5, un autre pour la Xbox Series X). De quoi promettre de la 4K à 120 fps pour les joueuses et joueurs exigeants, en plus des autres fonctionnalités prisées. Il est simplement dommage que certaines d’entre elles doivent arriver plus tard, à l’instar du VRR (qui évite les déchirures d’écran).

Téléviseur Sony A80J (position surélevée) // Source : Le téléviseur Sony A80J

Gloire à Google TV

La grande nouveauté du A80J est certainement à aller chercher du côté de son système d’exploitation. Il est l’un des premiers téléviseurs à intégrer Google TV. Il s’agit d’une évolution naturelle : avec le lancement du nouveau Chromecast, Google a remplacé Android TV par Google TV, qui fait absolument tout en mieux en matière d’ergonomie. Elle est davantage axée sur la recommandation de contenus, en fonction de nos habitudes de consommation, et intègre, bien évidemment, la technologie Chromecast pour diffuser simplement et rapidement depuis son smartphone ou sa tablette. Il y a aussi AirPlay 2, pour les produits Apple.

Et comme Google TV est une évolution d’Android TV, on conserve tous les avantages en termes d’applications disponibles. Le A80J ne manque de rien : de MyCanal à Disney+, en passant par Amazon Prime Video ou encore RMC Sport. Avec Google TV, vous n’aurez jamais à vous demander si une nouvelle application de SVOD est là ou non. Elle le sera, à télécharger depuis le Play Store.

Chromecast et AirPlay 2 sur le téléviseur Sony A80J // Source : Sony

En bonus, Sony propose un an d’abonnement à son service Bravia Core, qui a la particularité d’offrir de la qualité Blu-ray UHD en streaming (soit la meilleure disponible à l’heure actuelle). Hélas, notre connexion internet ne nous a pas permis de l’essayer (le téléviseur se déconnectait trop souvent). Bon à savoir : il faut du 115 Mb/s pour bénéficier du top du top.

En bref

Sony A80J

Note indicative : 5/5

Le téléviseur A80J proposé par Sony n’a finalement rien de surprenant. La technologie OLED fait vraiment des merveilles et assure une qualité d’image époustouflante, surtout avec les contenus HDR. À l’aise avec tous les contenus, y compris les jeux vidéo, le A80J est un investissement pour l’avenir.

Il bénéficie en prime de Google TV, une interface à l’ergonomie irréprochable et qui donne accès à toutes les applications très populaires en 2021. Bref, le A80J est un téléviseur aux qualités indéniables. Un constat qui vaut pour tous les téléviseurs OLED du marché.

Top

  • Qualité d'image
  • Google TV
  • Les ports HDMI 2.1 pour le jeu vidéo

Bof

  • Bravia Core demande une bonne connexion internet
  • Toujours moins lumineux qu'un LCD
  • Oui, les évolutions sont maigres

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo