Instagram a présenté le 16 mars une série de mesures visant à rehausser le niveau de sûreté pour les mineurs inscrits sur la plateforme.

Sur Instagram, deux mondes vont désormais se côtoyer sans forcément interagir : celui des majeurs et celui des mineurs. Les nouvelles mesures annoncées mardi 16 mars par le réseau social visent en effet à cloisonner davantage ces deux groupes d’internautes, sauf cas particulier. Deux actions en particulier ont été présentées, parmi un éventail plus large qui en compte six.

D’abord, il sera plus difficile pour un profil adulte de tomber sur des comptes de jeunes internautes dans certaines rubriques de la plateforme (sont concernées Reels, Explore et les suggestions d’utilisateurs). Du moins, cela affectera les profils ayant eu «  un comportement potentiellement suspect ». Leurs commentaires sous les messages publics des ados et des enfants seront masqués automatiquement.

Instagram ne dit pas ce qu’il entend par « comportement potentiellement suspect » ni de quelle façon il arrive à la conclusion que telle ou telle attitude peut être un problème. En général, le site déclare se servir de l’apprentissage automatique, une méthode de l’intelligence artificielle, pour mettre en œuvre certaines mesures. Cette approche par l’IA sert sans doute aussi à détecter des signaux douteux.

Instagram a annoncé une batterie de mesures pour rehausser le niveau de sûreté des mineurs sur son service. // Source : Numerama

Cloisonnement des messages privés sur Instagram

Cet apprentissage automatique est justement mobilisé pour la seconde mesure visant à tenir à distance des adultes qui cherchent à contacter des mineurs par message privé. La règle choisie par Instagram est d’empêcher les adultes de contacter des mineurs de cette façon, si ces derniers de les suivent pas. La mesure vise à préserver toutes les personnes ayant moins de dix-huit ans.

Pour la mettre en œuvre, Instagram explique se baser sur ses outils «  de prédiction de l’âge des personnes à l’aide d’une technologie d’apprentissage automatique, et sur l’âge que les personnes nous donnent lorsqu’elles s’inscrivent ». En filigrane, on comprend que le travail de la plateforme ici est aussi de pouvoir protéger les messages privés de profils d’enfants qui ont menti sur leur âge.

Instagram tient à préciser que cette utilisation de l’apprentissage automatique se fait sans accès aux conversations privées. Ces dernières seront d’ailleurs inaccessibles par défaut à Instagram, dans le cadre de l’arrivée du chiffrement de bout en bout. À terme, Facebook a pour projet de rapprocher ses messageries (WhatsApp, Instagram et Messenger). Il a déjà commencé à le faire avec les deux derniers.

Parmi les autres mesures annoncées par Instagram figure la recommandation, adressée aux adolescents, de régler leur compte en visibilité privée, afin de retreindre le nombre de personnes pouvant consulter les contenus publiés. Le site communautaire émet aussi des mises en garde en direction des jeunes, afin de les inviter à la prudence lorsqu’ils discutent par message privé.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo