Facebook réfléchit à unifier les protocoles de ses messageries : qu'importe la plateforme, tous les utilisateurs pourront communiquer. Le tout, de manière chiffrée.

Aujourd’hui, les utilisateurs des applications Facebook ne peuvent pas communiquer entre eux : Facebook Messenger, WhatsApp et la messagerie d’Instagram utilisent des protocoles différents et n’ont pas les mêmes points d’accès. Une information du New York Times datée du 25 janvier 2019 révèle que Mark Zuckerberg, PDG de l’entreprise américaine, a pour ambition de laisser les utilisateurs des trois services communiquer entre eux. Mieux encore : cette refonte se ferait sous le signe du chiffrement de bout en bout des conversations.

Dans un message adressé à The Verge, un porte-parole américain de Facebook confirme à demi-mot l’information : « Nous voulons créer la meilleure expérience de messagerie possible et les gens souhaitent que l’échange de messages soit simple, rapide, de confiance et privé », peut-on lire. Le porte-parole affirme également que Facebook travaille à « chiffrer de bout en bout de plus en plus de ses produits de messagerie  » et cherche à « rendre plus simple l’accès aux familles et amis entre les différents réseaux  ». En d’autres termes, même si les modalités ne sont pas encore connues ni complètement claires, la voie choisie par Facebook est effectivement celle de la convergence.

Consolider les messageries

Et en y réfléchissant, rien de plus pertinent. Aujourd’hui, la seule messagerie qui répond à tous ces critères est celle d’Apple, mais elle est malheureusement réservée au système iOS. Avec des utilisateurs qui se comptent en milliards sur chacun de ses produits, Facebook a la possibilité de prendre une avance encore plus considérable sur ses concurrents. Le tout, sans forcer les utilisateurs à changer leurs habitudes : qu’on préfère le vieux WhatsApp ou la nouvelle interface de Messenger, on pourra continuer à communiquer. Sans parler du fait que Facebook Messenger et WhatsApp, sur Android, peuvent devenir aussi l’application par défaut pour les SMS.

Messenger v4 // Source : Facebook

Le fait que le chiffrement des conversations soit au cœur de la discussion est aussi rassurant. Il est important, aujourd’hui, que les services les plus utilisés au monde proposent le maximum de sécurité à leurs utilisateurs. Un chiffrement de bout en bout entre les applications rendra impossible la lecture des messages transmis par une autre personne que le destinataire, même s’ils venaient à être interceptés. Aujourd’hui, nous conseillons fortement l’installation de Signal sur Android pour garantir le chiffrement des communications.

Mais nous savons également qu’il est difficile de changer les habitudes en matière de communication, car elles dépendent également des personnes que nous souhaitons joindre : c’est toujours bon signe de voir que les réseaux les plus utilisés vont dans la bonne voie.

Partager sur les réseaux sociaux