Le marché du laptop pour jouer à des jeux est peut-être la prochaine cible des mineurs de crypto-monnaies.

Jusqu’à présent, les empilements d’ordinateurs portables pour miner des cryptomonnaies étaient au mieux des expérimentations, au pire un embryon d’industrialisation de la part des mineurs les plus acharnés. Mais avec la pénurie de cartes graphiques, achetées en masse par les mineurs au détriment des joueuses et des joueurs, la donne pourrait bien changer ces prochaines semaines. Un rapport de Digitimes, média spécialisé dans l’industrie chinoise, affirme que les mineurs de cryptomonnaies sont en train de s’attaquer au marché de l’ordinateur portable. Jusqu’à engendrer une pénurie ?

C’est ce que l’on peut craindre.

La carte graphique n’a jamais été autant convoitée

Depuis les premiers balbutiements des cryptomonnaies, les cartes graphiques ont été considérées des outils puissants pour miner — c’est-à-dire calculer les opérations pour créer des blocs dans la blockchain. À mesure qu’une blockchain évolue dans le temps, ces blocs deviennent de plus en plus longs et complexes à calculer. Mais quand Nvidia a sorti sa gamme RTX 30, le marché du minage a compris que les cartes avaient tout ce qu’il lui fallait pour accélérer ce processus et donc gagner plus d’argent plus vite.

Cette situation ubuesque — les cartes graphiques de Nvidia sont conçues à la base pour le jeu vidéo ou les projets de recherche — met en rogne le grand public, qui ne peut littéralement pas s’équiper. Toutes les cartes graphiques sont aujourd’hui en rupture de stock à peine annoncées : bien mieux organisée qu’un particulier, l’industrie du minage avale toutes les unités. Pour régler ce problème, Nvidia a conçu sa dernière carte graphique (la RTX 3060) pour qu’elle soit aussi performante que prévu pour ses usages grand public et scientifique, mais bridée pour les usages liés aux cryptomonnaies. La carte très haut de gamme RTX 3080 Ti devrait aussi être conçue ainsi.

Nvidia GeForce RTX 3080

Mais après avoir vidé les stocks des cartes les plus populaires — 3070, 3080 –, les cryptomineurs n’ont plus qu’une solution pour augmenter leur rendement : l’ordinateur portable. Les GPU mobiles sont certes adaptés à un fonctionnement dans un boîtier fermé où l’air circule moins bien, mais ils sont aujourd’hui extrêmement performants. Et il existe aussi des astuces pour les refroidir quand ils ne sont pas utilisés de manière normale, mais empilés sur des étagères. Le tout, à des tarifs très accessibles pour du matériel milieu de gamme, qui peut associer des composants moyens à un excellent GPU.

Dès lors, on comprend les inquiétudes, d’autant que Digitimes affirme que l’industrie du minage de cryptomonnaies va jusqu’à demander aux marques de rogner sur les composants autour des GPU Nvidia pour créer des ordinateurs portables moins chers. Même si la rupture de stock n’est pas encore actée, elle pourrait être un dommage collatéral de la stratégie de Nvidia visant à brider les performances des cartes pour du minage.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo