Il y a du changement sur TikTok. Depuis le 13 janvier, le réseau social ne permet plus aux comptes gérés par les plus jeunes internautes d'être visibles par tout le monde.

Pour une plateforme telle que TikTok, très prisée par les plus jeunes, il peut être difficile de concilier à la fois ses obligations visant à protéger les mineurs de certains périls avec son désir de rendre le réseau social convivial et attractif, c’est-à-dire avec un minimum de contrainte. En effet, l’application mobile n’a aucune envie que sa communauté se mette en tête d’aller voir ailleurs si l’herbe n’est pas plus verte.

Des polémiques graves ont toutefois conduit TikTok à resserrer la vie. En 2020, il a été annoncé que la messagerie privée serait coupée pour les inscrits de moins de 16 ans, afin de réduire la probabilité qu’ils soient en contact d’éventuels prédateurs sexuels. Un an avant, TikTok avait déjà été sanctionné aux États-Unis par une amende de 5 millions d’euros pour ne pas avoir suffisamment protégé les mineurs.

Un profil privé par défaut pour les plus jeunes

2021 marque une nouvelle étape en la matière. Dans une publication parue le 13 janvier, le responsable de la sécurité outre-Atlantique, Eric Han, explique que dorénavant tous les comptes des personnes dont l’âge se situe entre 13 et 15 ans vont passer en privé par défaut. Cette annonce, qui constitue le volet principal d’une série de mesures dévoilées dans la foulée, est en vigueur depuis le 13 janvier.

« Avec un compte TikTok privé, seule une personne que l’utilisateur approuve en tant qu’abonné peut visionner ses vidéos. Nous voulons que nos jeunes utilisateurs soient en mesure de faire des choix éclairés sur ce qu’ils choisissent de partager et avec qui […. En les faisant participer dès le début de leur parcours de protection de la vie privée, nous pouvons leur permettre de prendre des décisions plus éclairées concernant leur vie privée en ligne », argue le responsable.

TikTok // Source : Solen Feyissa / Unsplash

Plusieurs autres changements sont à noter.

Citons en exemple l’option pour recommander son compte à d’autres inscrits, qui est désactivée par défaut, les commentaires sont réservés aux amis et aux personnes autorisées à voir des contenus privés (l’option pour autoriser tout le monde est retirée), le téléchargement des vidéos est aussi neutralisé pour les comptes gérés par des enfants de moins de 16 ans, et désactivé par défaut jusqu’à 18 ans.

Bien entendu, ces dispositions ne sont pas parfaites. Une personne un peu habile avec l’outil informatique n’aura pas de difficulté à télécharger quand même les vidéos, même si les options adéquates ne sont plus proposées par défaut (à supposer bien entendu qu’elle ait accès au flux des vidéos, c’est-à-dire qu’elle est autorisée par le compte). En outre, il est toujours possible que des internautes mentent sur leur âge réel.

Cette dernière éventualité se manifestera sans doute pour les comptes vraiment nouveaux ou qui ont si peu d’audience qu’ils peuvent être abandonnés pour en recréer un autre, avec un faux âge. Les dispositions seront en revanche plus directes pour les profils déjà bien établis, car leurs propriétaires auront bien sûr plus de mal à repartir de zéro, ne sachant pas s’ils seront suivis par leurs communautés.

Crédit photo de la une : Solen Feyissa

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo