En plus du MacBook Air et du Mac mini, le MacBook Pro va lui aussi hériter de la puce M1. Même design, même prix mais une autonomie nettement à la hausse.

Apple avait encore des choses à présenter à l’occasion d’une conférence ‘One More Thing’ diffusée en ligne le 10 novembre. Après avoir annoncé ses ambitions en juin dernier avec l’architecture Silicon, la firme de Cupertino a officialisé son processeur surpuissant M1. Il sera introduit dès cette année sur le MacBook Air, le Mac mini et… le MacBook Pro.

Apple n’a donc pas peur d’étrenner la première génération de sa puce, pensée pour lancer une nouvelle ère pour le Mac, dans son modèle axé sur la productivité. C’est dire la confiance qui anime la multinationale, qui entend se désolidariser d’Intel avec une architecture ARM unifiant ses écosystèmes macOS et iOS dans une vraie révolution technologique, comme il en arrive seulement tous les dix ans.

Le MacBook Pro hérite déjà de la puce M1

D’un point de vue design, vous verrez difficilement la différence entre le MacBook Pro d’aujourd’hui et celui équipé de la puce M1. En revanche, en plus d’embarquer la nouvelle architecture Apple, en termes d’autonomie, les deux ordinateurs ne boxent plus du tout dans la même catégorie. Grâce à sa puce M1 conçue pour une maitrise ultra efficiente de la consommation, le MacBook Pro pourra tenir jusqu’à 20 heures en lecture vidéo. C’est 10 heures de plus que le modèle d’aujourd’hui, à tâche équivalente. Ce qui en fait l’un des ordinateurs les plus endurants sur batterie du marché.

Qu’est-ce qui va différencier le MacBook Pro du MacBook Air, au-delà de cela ? Un système de ventilation qui va permettre au processeur gravé en 5 nm d’être utilisé à fréquence élevée constante sur le Pro (puisqu’il se refroidit mieux), pour des performances encore meilleures — aussi bien pour le CPU que le GPU. Là est le secret d’Apple pour prouver qu’il n’a pas oublié la productivité avec la puce M1, même sur des tâches plus complexes. Convaincre les professionnels que toutes les applications lourdes (montage vidéo, virtualisation, environnement de développement, MAO, 3D…) fonctionnent mieux sur ces nouveaux MacBook Pro que sur les anciens sous architecture ARM sera le véritable défi d’Apple.

On retrouve autrement :

  • Écran Retina de 13 pouces avec affichage True Tone
  • Magic Keyboard
  • Touch Bar et Touch ID
  • Trackpad Force Touch
  • Deux ports Thunderbolt/USB 4

À partir de 1 449 euros

Voici les deux versions du MacBook Pro avec puce M1 :

MacBook Pro (256 Go) MacBook Pro (512 Go)
CPU 8 cœurs 8 cœurs
GPU 8 cœurs 8 cœurs
Mémoire unifiée 8 Go 8 Go
SSD 256 Go 512 Go
Prix 1 449 euros 1 679 euros

Vous pouvez d’ores et déjà précommander le MacBook Pro avec puce M1. Sortie prévue pour le 17 novembre.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo