Tant pis pour l'écologie : Apple doit vendre ses iPhone avec des EarPods en France.

« Nous espérons que tous les constructeurs nous imiterons  », a lancé Apple après avoir annoncé que par souci écologique, les chargeurs et les écouteurs EarPods ne seraient plus livrés avec les iPhone. La gamme iPhone 12 est concernée, bien entendu, mais également tous les iPhone vendus à partir d’aujourd’hui. Résultat : moins de plastique, moins de déchet électronique, moins d’accessoires en doublon dans les foyers et enfin, une boîte plus petite.

Lors du keynote de présentation des iPhone 12, Apple a affirmé qu’il y avait plus de 2 milliards de chargeurs d’iPhone dans le monde, sans compter les chargeurs tiers : suffisamment assez pour ne pas en produire en trop à chaque iPhone vendu.

Un discours que l’on entend bien volontiers, à l’heure où les iPhone peuvent aussi se charger depuis n’importe quel ordinateur portable, ou depuis le bloc de charge d’un MacBook ou d’un iPad. C’est d’ailleurs pour faciliter cette interopérabilité qu’Apple fournit par défaut un câble USB-C vers Lightning dans la boîte, à la place d’un câble USB-A, mettant fin à plusieurs années d’absurdité : jusqu’à aujourd’hui, on ne pouvait pas brancher un iPhone à un MacBook en utilisant le contenu présent dans les deux boîtes.

L’iPhone 12… avec des EarPods. // Source : Capture d’écran Apple

En France, les écouteurs sont obligatoires

Mais cette volonté de faire de la tech plus économe en ressources se heurte en France à… la loi. En effet, pour des prétextes sanitaires (une moins forte exposition aux ondes lors des appels, pratique aujourd’hui marginale notamment chez les adolescents qui étaient les premiers visés) une loi oblige les constructeurs de smartphones à fournir des « oreillettes » à leurs clients.

Plus spécifiquement, cet article de loi qui date de 2010 dit cela : « Les terminaux radioélectriques destinés à être connectés à un réseau ouvert au public pour la fourniture du service de téléphonie ne peuvent être commercialisés sans un accessoire permettant de limiter l’exposition de la tête aux émissions radioélectriques lors des communications. » On pourrait arguer que cet accessoire aurait pu prendre en 2020 une autre forme (par exemple, le haut parleur d’un smartphone associé à un puissant micro ?), mais il faut reconnaître que les écouteurs équipés d’un micro sont la forme la plus simple.

Apple ne peut pas donc pas, légalement, retirer les EarPods de la boîte. Ces écouteurs de qualité moyenne et très peu solides, comme le sont la plupart des écouteurs vendus avec des smartphones, devront donc rester dans les boîtes des iPhone français. Qu’importe qu’en 2020, nous ayons connu la vague AirPods, associée à la popularité des casques sans fil, accentuant le décalage entre cette loi et la réalité du monde. Sans même évoquer la pratique de l’appel téléphonique, remplacée assez largement par les échanges textuels.

Crédit photo de la une : Capture d'écran Apple

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo