Facebook rend son outil de transfert des photos vers Google accessible à tout le monde. Pratique si vous envisagez de quitter le réseau social.

Annoncé en décembre dernier, l’utilitaire de transfert de photos est désormais disponible dans le monde entier, annonce Facebook. Grâce à lui, un internaute inscrit sur le réseau social peut exporter plus facilement les clichés qu’il a partagés sur le site communautaire vers une autre plateforme, en l’occurrence Google Photos.

Comment transférer ses photos de FB à Google Photos

La liaison entre les deux services s’effectue depuis les paramètres de Facebook, auxquels on accède en cliquant sur la flèche située en haut à droite du site. Dans la rubrique « vos informations Facebook », qui se trouve dans le menu latéral à gauche, l’option « transférer une copie de vos photos ou vidéos » vous donne accès au service. Il faudra inscrire votre mot de passe Facebook pour vérifier votre identité.

Aujourd’hui, seul Google Photos est proposé comme choix de destination. À terme, cette solution d’export doit être étendue à d’autres plateformes, mais on ne sait ni à quelle date ni lesquelles. Ce qui est sûr, c’est qu’elles devront participer au projet de transfert des données (Data Transfert Project), qui est en place depuis 2018 et qui implique Facebook, Google, Apple, Microsoft et Twitter.

Pour finaliser le transfert de vos photos de Facebook vers Google, vous devrez vous identifier sur les deux plateformes et donner les autorisations adéquates.

L’outil de Facebook ne permet pas de transférer tout son contenu d’un coup : vous devez le faire éventuellement en deux temps, pour les photographies et pour les vidéos. Une fois le choix fait, une nouvelle page s’ouvrira avec une demande de connexion à Google, afin que la firme de Mountain View sache quel compte accueillera ces contenus. Suivez ensuite les dernières instructions pour finaliser le transfert.

Une portabilité des données inscrite dans le RGPD

Du point de vue européen, cet utilitaire répond à l’une des exigences du Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui est en vigueur depuis mai 2018. Cette législation demande en effet aux organisations de faciliter la portabilité des données, afin par exemple qu’un internaute puisse passer d’un service en ligne à un autre, en emportant ses données avec lui.

Grâce à cette portabilité, le particulier s’épargne la tâche ingrate de devoir effectuer un transfert manuel, photo par photo, qui peut d’ailleurs avoir un effet dissuasif pour migrer son contenu, dans cette manipulation est fastidieuse. Un effet dissuasif que les grandes plateformes sont ou ont parfois été accusés d’entretenir, afin de garder leurs utilisateurs captifs et les éviter de partir chez la concurrence

Si vous ne souhaitez pas vous servir de cet outil, une alternative existe : toujours dans les paramètres, la rubrique « Télécharger vos informations » vous permet de sauvegarder vos données sur le support de votre choix ou pour les déplacer manuellement vers un autre service. L’internaute choisit les informations qu’il veut récupérer, selon différents critères (par type de donnée ou par date), et selon le format de son choix.

Partager sur les réseaux sociaux