Facebook met à disposition de ses membres un nouvel utilitaire appelé « Activité en dehors de Facebook ». Il liste tous les sites ou toutes les applications qui ont transmis des données à votre sujet au réseau social et qui traduisent vos interactions quand vous n'êtes pas sur le site communautaire.

Qu’est-ce que l’activité en dehors de Facebook ?

Il s’agit d’une rubrique que Facebook propose à ses membres depuis le mois de janvier 2020. Dans celle-ci, il est possible d’afficher un panorama des informations que le réseau social reçoit de la part des sites web et des applications qui se servent de ses outils. Ces informations sont en fait les interactions que les internautes ont avec ces sites web et ces applications.

Ces interactions peuvent être, par exemple, un internaute se connectant, via Facebook, à un site ou une application. Il peut aussi s’agir d’un acte d’achat sur un site commerçant : si un item est acheté, le site renseigne Facebook via les outils que le site communautaire met à sa disposition. Celui-ci associe l’information au compte de l’internaute qui a fait l’achat, de façon à pouvoir lui proposer de la publicité ciblée.

L’activité en dehors de Facebook est un outil que le réseau social s’était engagé à fournir, il y a quelques années de cela. // Source : Facebook / Numerama

Parmi les autres signaux qui sont pris en compte figurent la recherche d’un article sur un site, la consultation d’un contenu (un article de presse par exemple), l’ajout d’un item dans un panier d’achat, le don à une organisation quelconque ou l’ouverture d’une application. La liste n’est pas exhaustive. Concrètement, il s’agit de la plupart des interactions que l’on peut avoir avec un site ou une application.

L’utilitaire était prévu de longue date : en mai 2018, quelques semaines avant la mise en place du Règlement général sur la protection des données (RGPD) et alors qu’il sortait péniblement du scandale de Cambridge Analytica, Facebook avait promis de sortir un outil pour effacer le pistage de Facebook sur le web. Mais depuis, le réseau social n’en avait plus reparlé, sauf en février 2019.

Comment effacer son activité en dehors de Facebook ?

La première chose à faire est de vous rendre dans les paramètres de votre profil, qui sont accessibles par ce lien ou en cliquant sur la flèche orientée vers le bas se trouvant en haut à droite du site. Dans la colonne de gauche :

  • rendez-vous dans la rubrique « Vos informations Facebook »,
  • puis, dans la colonne centrale, sélectionnez la ligne « Activité en dehors de Facebook ».
Accueil Activité en dehors de Facebook
L’option pour demander l’effacement de l’historique se trouve dans la colonne de droite.

En cliquant dessus, une fenêtre en surimpression apparaîtra alors pour demander de confirmer votre action. Facebook vous avertira de deux choses : d’abord, cela ne jouera aucunement sur le nombre de publicités que vous voyez sur le réseau social. Ensuite, les futures activités que vous aurez en dehors de la plateforme viendront progressivement re-remplir votre historique.

Dans ces conditions, vous devrez ponctuellement revenir sur cette page pour retirer des informations que vous ne jugez plus pertinentes. Il est toutefois possible de pérenniser et d’automatiser ce travail, en désactivant complètement l’association de votre activité en dehors du réseau social avec votre compte. C’est l’objet du guide qui se trouve ci-dessous.

Comment désactiver son activité en dehors de Facebook ?

Pour les internautes désirant aller plus loin, Facebook propose une seconde option qui est un peu moins évidente à trouver à cause de son nom : dans la section « Gérer l’activité future », le site communautaire permet de décocher l’option qui associe votre compte sur le réseau social avec l’activité que vous avez en dehors. Cela vaut pour les sites web et pour les applications.

Il est à noter que cette section n’est peut-être pas immédiatement visible. Il vous faut dérouler le menu latéral, en cliquant sur « Plus d’options », pour afficher la section. En cliquant dessus, une fenêtre surgissante apparaîtra : il faudra confirmer, rentrer votre mot de passe et désactiver le paramètre « Activité future en dehors de Facebook ». La petite icône doit devenir grise.

Le réglage est caché dans le menu latéral : déroulez-le pour le voir.

Encore une fois, Facebook prévient que cela a pour conséquence de dépersonnaliser l’expérience et les publicités. Elles seront moins ciblées, donc moins pertinentes. Le même nombre d’annonces sera affiché et votre activité en dehors de Facebook sera toujours reçue par Facebook. Simplement, elle ne sera plus associée à votre compte. Il faut jusqu’à 48 heures pour que la coupure s’opère.

Dernière mise en garde du réseau social : en rompant les liens de cette façon, vous risquez aussi de casser les liaisons que vous avez tissées entre votre profil et des sites web et des applications, ou que vous voudriez établir à l’avenir. Mais ce faisant, vous n’aurez plus besoin de vous rendre de temps à autre dans votre historique pour passer un coup de balai. Évidemment, le paramètre peut être réactivé à tout moment.

La désactivation de cette option aura des effets positifs et négatifs, prévient Facebook.

De quelle façon Facebook reçoit-il ces informations ?

Le site communautaire mobilise divers outils, comme l’utilitaire de connexion Facebook Login, ses kits de développement (SDK), ses interfaces de programmation (API) ou le « pixel Facebook » (un morceau de code qui s’insère dans les sites web et qui peut retourner des informations utiles aux webmasters, mais aussi au réseau social), pour rapatrier ces informations.

L’outil de connexion Facebook est l’un des capteurs qui sert à Facebook pour glaner des informations.

Ces outils font notamment partie des prestations que l’entreprise met à disposition, via Facebook for Business. Selon Facebook, il est demandé aux entreprises et aux organisations « d’informer les utilisateurs avant d’utiliser les outils Business ». En théorie, donc, les internautes ne sont pas censés découvrir avec stupeur l’existence de tels transferts.

Le réseau social fait aussi savoir qu’il refuse le transfert de certaines informations, car elles sont trop sensibles. C’est le cas des mots de passe, de la date d’anniversaire, des données sur l’état de santé et sur la situation financière, entre autres choses. « Si nous avons établi qu’une entreprise ou une organisation enfreint nos conditions générales, nous prendrons les mesures nécessaires à [son] encontre. »

Partager sur les réseaux sociaux