Le clavier papillon a été remplacé par un Magic Keyboard sur le dernier MacBook Pro. Une page se tourne... pour le meilleur.

Le clavier papillon est mort, vive le clavier ciseaux ! Ce qui était peut-être l’un des combats les moins pertinents d’Apple pour une technologie commence tout juste à être de l’histoire ancienne. Avec l’annonce des MacBook Pro 16 pouces, Apple a mis au placard sa technologie de clavier papillon qui fait polémique depuis son introduction sur le marché. Et même si son confort d’usage n’est pas à remettre en question, combinant une frappe douce avec une bonne réponse et un son sec mais étouffé, on comprend la colère de plusieurs utilisateurs depuis toutes ces années : les claviers papillons n’étaient pas suffisamment solides pour du matériel haut de gamme que propose Apple.

MacBook Pro 16 pouces // Source : Apple

Et ce n’est pas une petite affaire pour Apple. En 2018, une action en justice a été menée aux États-Unis contre le géant de la tech, pointant du doigt la fiabilité du clavier. Un programme de remplacement a été mis en place par Apple pour les personnes concernées par des soucis, ce qui n’a pas empêché l’entreprise de poursuivre dans cette voie, même en admettant que les générations les plus évoluées ne résoudraient pas tous les problèmes. Avec l’arrêt du MacBook qui l’a vu naître en 2015 et l’annonce du MacBook Pro 16 pouces qui s’en débarrasse, une page semble se tourner pour le clavier papillon, remplacé par un Magic Keyboard reposant sur un mécanisme en ciseaux.

D’après Apple, le nouveau MacBook Pro reprend donc la nomenclature des claviers « Magic », réservés aux gammes d’ordinateurs fixes. On peut lire que les touches ont une course d’1 mm et un dôme spécialement conçu par Apple pour que la réponse des touches soit confortable, redirigeant l’énergie encaissée lors de la frappe vers le doigt. Détails qui ont leur importance et qui avaient été aussi reprochés à Apple : la touche ESC est de nouveau physique (elle était incorporée à la Touch Bar) et les flèches de direction sont positionnées en T inversé plutôt qu’en barre comme c’est le cas aujourd’hui.

Un clavier qui battait des ailes

Sur le papier, tout semble donc avoir été fait pour que le clavier du MacBook Pro 16 pouces soit épargné par les soucis de fiabilité de son prédécesseur. Le gros problème du clavier papillon était malheureusement intégré à sa conception : les ailes sur lesquelles reposent les touches gardent les poussières et les grains qui s’infiltrent, allant parfois jusqu’à la casse quand une frappe répétée bloque le mécanisme.

Apple a remplacé les MacBook Pro 15 pouces dans son catalogue par le modèle 16 pouces. Reste à voir si l’entrée de gamme profitera de cette technologie dans le prochain renouvellement.

Crédit photo de la une : Apple

Partager sur les réseaux sociaux