Alors qu'Apple n'a pas dit un seul mot sur la réalité augmentée pendant sa conférence de rentrée, il existe des preuves de l'arrivée d'un casque.

Apple a fait le plein d’annonces mardi 10 septembre, à l’occasion de son keynote de rentrée. De l’iPhone 11 à l’Apple Watch Series 5 en passant par un nouvel iPad abordable, le catalogue s’est bien rempli. Mais la firme de Cupertino n’a pas évoqué une seule fois la réalité augmentée, une technologie sur laquelle elle a beaucoup communiquée par le passé (notamment avec iOS 11). Certains imaginaient même un nouveau one more thing : l’annonce d’un casque de réalité augmentée, a priori en développement chez la multinationale.

En marge de la conférence, le développeur Steve Thoughton-Smith s’est fendu de plusieurs tweets rassemblant des preuves qui révèleraient l’existence de ce fameux casque de réalité augmentée (ou mixte). Tirées du code d’iOS 13, elles viennent appuyer un brevet déposé au mois de juillet par la multinationale.

Le casque de réalité mixte d’Apple se précise

Connaissant très bien l’environnement iOS, Steve Troughton-Smith évoque une plateforme de développement baptisée StarBoard permettant de créer des applications en réalité augmentée stéréo. Le supposé casque pourrait être accompagné d’une manette. Elle aurait les caractéristiques suivantes : un trackpad, une gâchette, un bouton principal et des commandes par reconnaissance de mouvements (la description ressemble à la manette fournie avec l’Oculus Go de Facebook).

Oculus Go // Source : Oculus

L’environnement StarBoard implique les extensions ‘Held’ (‘Tenu’) et ‘Worn’ (‘Porté’), ce qui suggère des applications compatibles avec l’iPhone (‘Held’ ou ce que l’on peut déjà expérimenter aujourd’hui) et/ou le casque (‘Porté’). Selon la configuration choisie, une interface spéciale prend place devant les yeux (comme CarPlay, qui filtre les applications). Néanmoins, le casque est susceptible de prendre diverses formes : un accessoire dans lequel on insère le smartphone (qui s’occuperait alors de tout), des lunettes basiques ou un produit plus ambitieux avec son propre écran (avec une qualité optimale).

Steve Troughton-Smith partage également une note interne qui explique aux employés comment faire tourner des applications AR sur l’iPhone quand on n’a pas accès au casque. Bien évidemment, tant qu’Apple n’a rien annoncé de concret, tout est encore possible. Mais les indices s’accumulent ces derniers mois, et tout porte à croire que la réalité augmentée a un avenir du côté de Cupertino au-delà d’ARKit.

Partager sur les réseaux sociaux