Un ingénieur a présenté une chatière intelligente. Elle empêche son chat d'entrer chez lui lorsqu'il a un animal (mort ou vivant) dans la bouche.

Votre chat est persuadé que ramener un oiseau mort chez vous est un beau cadeau ? Un ingénieur d’Amazon a peut-être trouvé une solution. Il a inventé une chatière qui ne s’ouvre pas lorsque le félin tient une proie en bouche, comme l’a repéré The Verge, dimanche 30 juin.

La solution de la dernière chance

Ben Hamm a présenté son projet lors d’une conférence à Seattle, aux États-Unis. Il explique que son chat, appelé Metric, est aussi gentil que « meurtrier ». Régulièrement, il lui ramène en guise de cadeau des animaux : des rats, des souris ou des oiseaux, morts ou vivants.

« J’ai essayé de l’arrêter en lui mettant des colliers avec des cloches, en faisant du conditionnement opérant [une méthode de dressage, nldr], en lui donnant plus à manger. Rien n’a fonctionné », regrette-t-il. Il s’est alors mis en tête de créer une chatière intelligente.

Le mécanisme de la chatière. // Source : Capture d’écran YouTube / Ben Hamm

23 000 photos pour entraîner une IA

La chatière fonctionne grâce à un système d’intelligence artificielle (IA). Entraînée grâce au machine learning (l’ingénieur a dû pour cela collecter plus de 23 000 clichés de son chat, avec ou sans proie), elle peut analyser les images du chat et repérer si il a ou non un animal en bouche.

Si c’est le cas, la chatière se bloque et un mécanisme envoie à Ben Hamm une photo de la scène sur son téléphone. Il peut ainsi vérifier s’il s’agit d’une erreur technique. Sur les photos ci-dessous, il peut par exemple constater que Metric n’a attrapé qu’une peluche en forme de rat.

Metric, pris en flagrant délit à 3h du matin (en l’occurrence, il s’agit d’un faux rat en peluche) // Source : Capture d’écran YouTube / Ben Hamm

Le mécanisme est ingénieux et plutôt efficace. Il fonctionne jour et nuit, en seulement une seconde et a même un aspect « solidaire ». Lorsque l’IA estime que Metric a tué un animal, l’appareil ne se contente pas de prévenir son propriétaire : il envoie aussi un don automatique à une association de protection des oiseaux.

D’abord la détection, puis le SMS, puis le don. // Source : Capture d’écran YouTube

Si vous rêvez d’avoir un tel appareil chez vous, il va falloir patienter encore un peu. « Pour l’instant ça ne fonctionne qu’avec mon chat et ma maison. Mais si j’entraîne l’IA avec plus d’images je pourrais généraliser [le système] », explique l’ingénieur.

Partager sur les réseaux sociaux