En chantier depuis un an, le blocage par défaut du pistage des internautes se déploie véritablement dans Firefox. Mais ce sont d'abord les nouveaux utilisateurs du navigateur web qui sont servis en premier.

C’est une mise à jour en apparence mineure, puisqu’elle ne fait passer Firefox que de la version 67 à la 67.0.1. En réalité, la nouvelle version du navigateur web de Mozilla aura des répercussions significatives, que ce soit pour l’internaute qui cherche à se protéger du pistage et, à l’inverse, pour les sites qui tentent d’en savoir un maximum sur leurs visiteurs.

La raison ? Le blocage des contenus, qui avait été évoqué l’été dernier et en partie activé dans Firefox 63, devient le réglage par défaut pour les internautes installant Firefox pour la première fois. Concernant la communauté actuelle de Firefox, il faudra observer un temps d’attente : la protection améliorée contre le pistage sera installée par défaut au cours des prochains mois, sans plus de précision. La fondation ne précise pas pourquoi elle procède à ce déploiement en deux phases. Le blocage par défaut devrait néanmoins survenir pour tous courant 2019.

Blocage des cookies, des pisteurs…

Mais de quel blocage des contenus parle-t-on ? Certainement pas des images et des vidéos. En fait, dans le collimateur de Mozilla se trouvent toutes les techniques servant à suivre et épier les moindres faits et gestes des internautes. Ce sont les cookies (ou témoins de connexion) qui sont déposés sur votre ordinateur lorsque vous visitez un site web, dont les cookies tiers d’autres services, en particulier publicitaires.

« Face à la prise de conscience en matière de protection de la vie privée en ligne, nous estimons que le moment est venu de passer à l’étape supérieure en renforçant la sécurité en ligne et en la rendant accessible à chacun·e », déclare Dave Camp, vice-président de Firefox, en charge du développement de l’ensemble des outils Firefox et de la plateforme web.

« Nous pensons qu’afin de protéger au mieux les gens, nous devons établir un nouveau standard qui accorde la priorité à la protection de leur vie privée sur Internet. Nous avons donc travaillé au développement de ce nouveau standard en proposant des fonctionnalités liées à la protection de la vie privée, comme la protection contre le pistage en navigation privée », poursuit-il.

Firefox
Mozilla

Un déploiement en deux temps

Pour celles et ceux qui passent à Firefox, le navigateur les protégera automatiquement contre plus de mille cookies tiers de pistage — une liste qui sera vraisemblablement amenée à croître, à mesure que le suivi du comportement de l’internaute se développera et que les connaissances en matière de tracking s’amélioreront. Il faut toutefois noter que ce travail n’est pas réalisé par Mozilla.

La fondation fait en fait appel au savoir-faire de Disconnect, un service de protection de la vie privée qui a tissé des partenariats avec DuckDuckGo, Brave, Tor ou encore la puissante ONG américaine EFF, très en pointe sur les droits individuels dans l’espace numérique. « Notre mission est d’améliorer l’Internet et le monde en donnant aux gens les moyens d’exercer leur droit à la vie privée », déclare Disconnect.

Avec Firefox 65, la fondation a revu et corrigé l’interface du paramètre pour la rendre plus lisible. Avec Firefox 67, ce sont les détecteurs d’empreinte numérique (technique qui sert à pister un internaute sur le web) et les mineurs de cryptomonnaies (outils qui détournent la puissance du processeur à l’insu de l’internaute pour générer des devises virtuelles pour un tiers) qui ont été pris en compte.

Comment l’activer tout de suite ?

Il est toutefois possible de l’activer dès à présent. Pour cela, rendez-vous dans le menu de Firefox et cliquez sur « Outils ». Choisissez « Options », puis l’onglet « Vie privée et sécurité ». Vous ferez alors face à une rubrique listant trois modes : standard, strict et personnalisé. Un raccourci est disponible dans la barre d’adresse, en passant par l’icône information (un « i » encerclé).

L’internaute peut ainsi choisir le degré de blocage qu’il désire : les traqueurs, les cookies, les cookies tiers, les mineurs de cryptomonnaie et les détecteurs d’empreinte numérique. Attention : un choix maximaliste dans le blocage peut rendre impraticable ou pénible la visite de certains sites (c’est particulièrement vrai dans le cas des cookies). Il vous faudra faire preuve de finesse et de pragmatisme dans vos réglages et peut-être vous abstenir de tout refuser. Le cas échéant, vous pouvez aussi définir des exceptions afin de les mettre sur liste blanche.

Firefox 67
Les nouvelles options de blocage.

Pour consulter quels sont les traqueurs et les cookies qui sont bloqués lorsque vous visitez un site, il suffit de cliquer sur l’icône en forme de bouclier, dans la barre d’adresse. Vous pouvez ainsi savoir quelles sont les sociétés qui sont bloquées, que ce soit au niveau des pisteurs ou des cookies. Certains peuvent être bloqués (c’est le cas de ceux qui veulent vous traquer), d’autres non.

En empêchant les sites de suivre l’activité en ligne des internautes. Firefox établit un « nouveau standard pour plus de sécurité sur Internet », déclare Mozilla. C’est la « preuve de son engagement à proposer des outils pour protéger la vie privée en ligne », ajoute la fondation. Il reste à savoir si cet effort supplémentaire séduira les internautes, dont un large pan préfère aujourd’hui Google Chrome.

Partager sur les réseaux sociaux