Firefox 67 arrive : quels sont les trois changements à retenir de cette mise à jour du navigateur web de Mozilla ?

C’est le moment de mettre à jour Firefox. Non pas, cette fois, pour réparer le navigateur (pour réactiver les add-ons à la suite d’un bug qui les avait tous mis hors service), mais pour l’améliorer. Cette nouvelle mouture, publiée 9 semaines après la version précédente, apporte un certain nombre de nouveautés. Voici les principaux points à retenir.

Les notes complètes de la mise à jour vers Firefox 67 peuvent être consultées en anglais à cette adresse.

Vitesse accrue et priorisation

Depuis la sortie de Firefox Quantum, fin 2017, le navigateur se montre plus véloce et plus réactif à l’usage. Firefox 67 poursuit cet effort, en suivant les préceptes de la méthode de la « procrastination volontaire » de Rory Vaden, explique Mozilla Appliqués au navigateur, ils se traduisent par une hiérarchisation renouvelée des tâches et si besoin, par leur désactivation ou leur relégation.

Concrètement, cela se traduit de la façon suivante : si vous ouvrez plusieurs onglets, Firefox est capable de détecter ceux qui sont peu utilisés et de les rendre inactifs. Le but ici est de libérer des ressources, en termes de mémoire vive et de performances du PC. Si vous vous rendez sur un onglet inactif, celui se recharge automatiquement et vous pouvez reprendre sa consultation normalement.

Autre modification appréciable, la réactivité accrue de Firefox même quand le navigateur est lourdement personnalisé avec des add-ons ou des bloqueurs de publicités. Mozilla a fait en sorte de rendre plus rapides les prochains lancements d’un navigateur customisé en zappant certaines étapes décrites comme inutiles. Enfin, le chargement des parties d’une page a été revu pour afficher celles qui sont jugées prioritaires.

Sur des sites très fréquentés comme Amazon, Google et Instagram, la vitesse d’affichage a pu progresser de 40 à 80 %, indique Mozilla, du moins pour les parties essentielles des pages et pour les fonctions permettant de naviguer dessus. Quant aux fonctionnalités que la fondation décrit comme étant moins utilisées, ou moins visibles par l’internaute, elles se chargent dans un second temps.

Navigation privée et bloqueur renforcé

L’autre grand volet de la mise à jour vers Firefox 67 est la protection des internautes avec l’approfondissement des réglages relatifs à la confidentialité. En l’espèce, la nouvelle mouture se concentre sur le blocage des détecteurs d’empreinte numérique (technique qui sert à pister un internaute sur le web) et les mineurs de cryptomonnaies (outils qui détournent la puissance du processeur à l’insu de l’internaute pour générer des devises virtuelles pour un tiers).

L’activation de cette fonctionnalité se fait en cliquant sur l’icône du « i » cerclé, dans la barre d’adresse et, à  la ligne « Blocage de contenu », en optant pour « Personnalisé » à droite. Vous pouvez aussi vous rendre dans le menu « Outils », puis « Options ». À la rubrique « Vie privée et sécurité », vous retrouverez les mêmes options. D’autres filtres sont proposés, sur les traqueurs et les cookies.

Firefox 67
Les nouvelles options de blocage.

Concernant la navigation privée, Firefox offre également plus de souplesse. Vous avez désormais la possibilité de sauvegarder des mots de passe pour éviter d’avoir à les retaper quand vous êtes sous ce mode. Le fonctionnement se fait comme d’habitude. En outre, il est aussi possible de dire quelles extensions vous voulez activer ou désactiver quand vous êtes en navigation privée.

Il est à noter que l’option par défaut est la désactivation de l’extension pour tous les add-ons que vous installez après la mise à jour vers Firefox 67. Pour les modules qui se trouvent déjà sur le navigateur au moment de l’installation de la nouvelle version, il faudra définir le paramètre en allant dans la rubrique des extensions. Elle est accessible en allant dans le menu « Outils ».

Accessibilité, vidéo & rendu graphique

Plusieurs autres changements sont aussi à signaler avec Firefox 67. L’accessibilité du navigateur a été améliorée de manière à ce que la barre d’outils puisse être pilotée par le clavier sans avoir besoin de recourir à la souris. Ce contrôle au clavier se fait en pressant la touche « Tab » ou les touches directionnelles. L’internaute peut ainsi accéder aux add-ons et aux menus.

En début d’année, Firefox avait commencé à gérer AV1, le codec libre et gratuit pour les vidéos en ultra haute définition, avec la mise à jour 65. Avec la version 67, le décodeur dav1d fait son apparition pour un confort de visionnage accru. Celui-ci est plus performant par rapport au décodeur de base AOMdec. Les écarts sont d’ailleurs particulièrement notables.

Enfin, Mozilla annonce la mise à jour de WebRender, son moteur de rendu 2D graphique. Selon la fondation, WebRender rendra la navigation plus rapide et fluide en transférant les processus de rendu graphique de base vers l’unité de traitement graphique. Cette bascule se fera progressivement tout au long de l’année, avec d’abord une phase de test.

Partager sur les réseaux sociaux