Nos claviers mériteraient d'être plus souvent nettoyés. Ils accumulent en effet les bactéries et saletés en tout genre. Petit guide pour savoir comment faire briller votre matériel, sans l'abimer.

Certains claviers d’ordinateurs possèdent plus de bactéries que les cuvettes de vos toilettes. Cette affirmation, désormais bien connue, était la conclusion d’une expérience menée à Londres en 2008 par le laboratoire de tests Which ?. Au sein même de ses bureaux, la société a repéré que 33 claviers utilisés par ses membres accueillaient des bactéries susceptibles de les rendre malades. L’un d’eux avait accumulé plus de germes que ceux trouvés sur le siège des toilettes de l’entreprise…

Si vous regardez avec dégout la barre de maintien dans le métro — une étude vient de vous donner raison –, faites-vous de même avec le clavier de votre ordinateur ? S’il n’a rencontré aucun chiffon à poussière ces derniers mois, il est peut-être temps de le débarrasser de ses microbes et autres résidus de chips (oui, même si votre matériel est prévu pour cela).

Et parce qu’un clavier ne se nettoie pas comme n’importe comment — sous ses touches, se trouvent des interrupteurs électroniques et mécaniques –, vous trouverez dans cet article quelques conseils pour faire briller comme un sous neuf votre keyboard, sans l’abimer.

Pexels/ Tom Swinnen

 Étape 1 : dépoussiérer

Voyez-vous s’agglutiner une couche de poussière entre les touches de votre clavier ? C’est le premier ennemi à combattre pour éviter de faire de votre appareil un nid infesté de microbes. Avant toute chose, débranchez le clavier de votre ordinateur s’il ne s’agit pas d’un ordinateur portable. Ensuite, vous pouvez le poser sur une serviette ou un chiffon à poussière, que vous pourrez facilement laver ensuite.

Vous devez alors utiliser une bonbonne d’air comprimé : elle va permettre d’expulser la poussière située entre les touches du clavier. Essayez de bien tenir la bouteille à la verticale. Si vous n’en possédez pas, vous pouvez utiliser un aspirateur à son minimum de puissance : positionnez-le bien parallèle par rapport au clavier et utilisez un pinceau. Veillez à ce que son aspiration soit la plus proche possible du clavier : sinon, la poussière retombera sur le clavier avant d’avoir eu le temps d’être aspirée.

Utilisez une bonbonne d’air comprimé ou un aspirateur

Si la poussière peine à se soulever par endroits, vous pouvez tenter la technique du coton tige : il devrait aider à déloger la crasse qui se trouve sur le côté des touches.

Si vous voulez nettoyer encore mieux le clavier, vous pouvez préalablement ôter ses touches — si ce n’est pas un laptop, évidemment. À nouveau, effectuez l’étape de la bonbonne d’air, et ôtez les éventuels résidus avec un chiffon très légèrement humidifié (trop d’eau risquerait de l’endommager).

Pixabay/CC0

Étape 2 : nettoyer

Maintenant que vous avez dit adieu à la poussière qui recouvrait les touches, il va falloir s’attaquer à l’étape la plus minutieuse : le nettoyage. Pour ne pas endommager les composants électroniques, évitez absolument de mettre le clavier en contact avec un produit liquide. Si ce dernier venait à s’infiltrer sous les touches, il n’est pas certain que l’objet apprécierait la baignade.

La seule option possible est d’humidifier très légèrement un chiffon en microfibre, éventuellement avec une solution adaptée (par exemple, pour laver des lunettes ou un peu de savon de Marseille dilué dans de l’eau), que vous pouvez passer sur la surface des touches et les rebords, les unes après les autres. Minutie et patience seront nécessaires lors de cette étape. Il vaut mieux réaliser un mouvement circulaire et lent sur chaque touche.

À nouveau, vous pouvez utiliser un coton tige, lui aussi légèrement imbibé de la solution utilisé pour nettoyer le clavier. Essorez-le avant tout contact sur votre clavier, sous peine de voir l’eau couler à l’intérieur. Dernière étape : essuyez l’ensemble du clavier avec un essuie-tout absorbant.

Pexels/Karol D

Pour les propriétaires d’un clavier mécanique, la manœuvre est plus simple Après avoir ôté le revêtement de chaque touche le cas échéant, il vous faut ensuite enlever la touche elle-même. Vous pouvez dès lors mettre à laver ces composants dans une solution non abrasive. Passez-les ensuite dans une passoire (oui, comme si vous faisiez cuire des pâtes) avant de les faire sécher trente minutes dans un torchon sec. Vous pouvez enfin les remettre sur la base du clavier — elle aussi nettoyée avec un chiffon doux.

Voilà, vous pouvez désormais contempler votre clavier tout propre. N’hésitez pas à vous laver les mains avant de l’utiliser à nouveau, vous éviterez ainsi de le coloniser de nombreuses bactéries — ce serait dommage, juste après l’avoir lavé si soigneusement.

Partager sur les réseaux sociaux