Une coupure massive d'électricité a plongé près d'un tiers de la population portoricaine dans le noir. Cependant, certains endroits ont pu compter sur les Powerwalls et Powerpacks de la société Tesla pour obtenir du courant.

Tesla, spécialiste des batteries solaires et des voitures électriques, a mis sa technologie à contribution pour rendre le courant à 662 lieux sur l’île de Porto Rico, durement frappée depuis hier par une grosse coupure d’électricité.

Mise en cause dans cet impressionnant blackout, une excavatrice exploitée par Cobra Acquisitions — le sous-traitant de la Porto Rico Electric Power Authority — qui aurait détruit un câble d’alimentation.

Ce sont donc 1,4 millions de Portoricains qui se retrouvent privés de lumière. Depuis le passage de l’ouragan Maria, l’île peine à se remettre des dommages et les coupures à répétition ne semblent rien arranger. Cependant, Tesla s’est efforcé de déployer ses dispositifs sur l’ensemble de l’île.

Les Powerpacks et Powerwalls — l’une est une batterie destinée à l’usage domestique, l’autre d’entreprise — se rechargent au moyen de l’électricité générée par les panneaux solaires. Elles sont capables de stocker respectivement 13,5 kWh et 210 kWh grâce à l’énergie produite par les panneaux solaires.

Tesla poursuit l’expansion des réseaux électriques durables

Alors que les autorités portoricaines ont indiqué un délai de 24h à 36h pour rétablir le courant, Elon Musk — le CEO de Tesla — avance que ses batteries alimenteraient près de 662 lieux. Il ne s’arrête pas là et précise que l’entreprise poursuivra ses ambitions en délivrant plusieurs autres centaines de batteries sur l’île, de quoi renforcer le projet de coopération entre le gouvernement et la compagnie par la construction d’un réseau électrique durable et indépendant du réseau classique.

Un futur partenariat qui n’est pas sans rappeler celui conclu avec l’Australie et ayant pour ambition de fournir 50 000 foyers australiens de panneaux solaires et de batteries Powerwall. Tesla poursuit donc ses projets de réseau électrique virtuel, d’autant plus que sa plus grande ferme solaire portoricaine (près d’Isabela) a subi très peu de dommages à la suite des ouragans.

Tesla n’est pas la seule multinationale à être venue au secours de l’île : Google avait aussi déployé des ballons stratosphériques via son projet Loon et Facebook faisait un don de 1,5 millions de dollars aux organisations œuvrant sur place.

Partager sur les réseaux sociaux