Thor Trucks est une startup californienne très ambitieuse. Avec son camion électrique, l'ET-One, elle entend concurrencer Tesla. Elle veut mettre son véhicule sur le marché, avant l'arrivée du Semi de l'entreprise d'Elon Musk.

Tesla a dévoilé au mois de novembre sa vision du camion électrique du futur. Le Semi du constructeur américain, dont le prix devrait osciller entre 150 000 et 200 000 $, donne déjà des idées à la concurrence. Une startup, qui ne manque visiblement pas d’ambition, n’hésite pas à empiéter sur les plates-bandes d’Elon Musk.

Le prototype de l’ET-One, un camion lui aussi 100 % électrique, vient d’être dévoilé par Thor Trucks, une entreprise située à Los Angeles.

Thor Trucks revendique 480 kilomètres d’autonomie

Sur leur site, Dakota Semler et Giordano Sordoni (respectivement CEO et COO de la startup), expliquent avoir travaillé pendant six mois à l’élaboration de ce véhicule. « Nous voulions montrer au monde qu’il n’est pas nécessaire d’être un grand constructeur, comme Ford ou General Motors, ou un magnat de la technologie avec les poches pleines pour commencer à faire des progrès dans ce domaine », écrivent-ils.

Pour concevoir ce camion, les deux entrepreneurs ont récupéré des pièces d’autres véhicules. L’ET-One affiche une autonomie de 480 kilomètres (300 miles) et prétend pouvoir embarquer une charge de plus de 36 000 kilogrammes (80 000 livres).

Thor Trucks

Vendu 150 000 $ (comme le Tesla Semi)

Même le prix de ce camion rappelle le Semi de Tesla. En effet, Thor Trucks veut vendre son innovation au prix de 150 000 $. Tandis que le semi-remorque de Tesla démarre très fort avec une commande à 2 millions de dollars, il semble difficile d’imaginer que l’ET-One puisse lui voler la vedette.

« Nous ne voulons pas réinventer littéralement la roue. Nous n’avons pas une usine d’un milliard de dollars dans le Nevada », fait remarquer Giordano Sordini. L’entrepreneur estime justement que c’est la dimension « réaliste » de l’ET-One qui fait la différence.

« Beaucoup de nouveaux arrivants investissent l’industrie des véhicules électriques commerciaux, parce que c’est un bon moment pour y entrer », complète-t-il. La « hype autour de Tesla » — selon les mots de Steve Wozniak –, et plus largement des véhicules électriques, ne semble pas doucher les ambitions des jeunes pousses du secteur. Pour sa part, Thor Trucks veut commercialiser son camion avant celui de Tesla, c’est à dire à l’horizon 2019.

Partager sur les réseaux sociaux