Dans la zone industrielle de Carros, à quelques kilomètres de Nice, l’entreprise Reborn reçoit et répare plus de 650 000 produits par an, dont une très grande majorité d’iPhone. Alors que l’image du reconditionné a pris un coup ces dernières années, Reborn veut montrer son sérieux face aux concurrents asiatiques.

Neuf ou reconditionné ? Chacun a ses préférences. D’un point de vue environnemental, le reconditionné semble difficile à détrôner. Il n’a pas à être fabriqué, ce qui le rend bien plus responsable.

Malgré cela, de nombreuses personnes se méfient du reconditionné. Il faut dire que cette solution n’est pas toujours parfaite, puisque tous les produits reconditionnés ne se valent pas… Certains acteurs réintroduisent sur le marché des produits modifiés, avec des pièces de contrefaçon. D’autres envoient des smartphones non conformes aux descriptions, parfois sans aucune réparation… Difficile de s’étonner de voir des Français revenir vers le neuf, quitte à payer plus cher, dans l’espoir de ne pas être dupé.

Comme dans tous les secteurs, il existe du bon et du mauvais reconditionné. À Carros, à côté de Nice, l’entreprise Reborn tente de redorer la réputation du secteur avec ses appareils réparés en France, réinjectés ensuite dans de grands réseaux de distribution (Fnac, Darty, Boulanger, Bouygues…). Ce reconditionnement à la française est-il vraiment rigoureux ? Numerama s’est rendu sur place.

@numerama

Une usine de smartphones reconditionnés en France ? Ça existe dans le sud de la France, l’entreprise s’appelle Reborn, et on a pu la visiter !#numerama #tech #smartphone #reconditionné #reconditionnéfrancais

♬ son original – Numerama – Numerama

650 000 produits reconditionnés en 2023

Aujourd’hui, 120 personnes travaillent pour Reborn.

L’entreprise s’est spécialisée dans le reconditionnement d’iPhone, qui est le produit le plus demandé par les consommateurs. Roger-David Lellouche (qui n’a aucun lien avec l’auteur de cet article), son fondateur, explique viser les jeunes, qui sont à la recherche de petits prix et de la reconnaissance sociétale assurée par Apple. 70 % de ses ventes sont des iPhone, alors que le reste concerne du Samsung et des accessoires, comme les AirPods. Les autres marques n’intéressent pas les personnes qui s’équipent sur le marché de la seconde main.

Dans un local, Reborn teste plusieurs centaines de smartphones en même temps. Ils vérifient leurs authenticités et les mettent à jour. // Source : Numerama
Dans un local, Reborn teste plusieurs centaines de smartphones en même temps. Ils vérifient leurs authenticités et les mettent à jour. // Source : Numerama

Pour Roger-David Lellouche, le reconditionné a mauvaise presse à cause d’acteurs qui ne font pas leur travail sérieusement. « Les places de marché ne filtrent pas correctement les revendeurs. Il y a un problème de qualité et un problème de fraude à la TVA », indique-t-il à Numerama. Reborn, avec son approche B2B (on ne peut rien lui acheter directement, il faut passer par ses partenaires), se présente comme un acteur bien plus honnête. « Moi, je ne vends pas un produit d’occasion » indique son patron, qui voit dans le reconditionné un vrai travail de qualité.

En 2023, Reborn a remis sur le marché 650 000 appareils, dont 450 000 smartphones, 100 000 paires d’AirPods, des iPad et des Mac. Il compte doubler sa superficie d’ici à 2026, avec l’intention de devenir le plus grand reconditionneur européen.

Le processus de reconditionnement d’un smartphone

Tous les ans, Reborn rachète des centaines de milliers de smartphones, dont une très grande majorité d’iPhone (le jour de notre visite, il n’y avait pas un seul Samsung en réparation). L’acteur s’approvisionne notamment chez les opérateurs, qui reprennent d’anciens appareils, ou récupère des flottes d’entreprises.

La majorité des produits qu’il répare viennent des États-Unis (60 %), un marché sur lequel les gens changent beaucoup plus souvent leurs appareils. Les autres iPhone récupérés viennent d’Europe (20 %) ou d’Asie (20 %), même si Reborn exclut volontairement quelques pays comme la Chine de ses sources, puisqu’ils sont réputés pour leurs modifications d’appareils avec des pièces contrefaites.

Reborn peut changer l'écran, la batterie et le port de recharge. L'ouverture d'un iPhone peut s'avérer délicate. // Source : Numerama
Reborn peut changer l’écran, la batterie et le port de recharge. L’ouverture d’un iPhone peut s’avérer délicate. // Source : Numerama

Quand un produit arrive à l’usine Reborn, il traverse un circuit bien précis :

  • Réception : des employés vérifient que le produit est authentique, effacé et mis à jour. Ils s’assurent aussi qu’il n’est pas volé.
  • Diagnostic : 54 points de contrôle sont vérifiés par un humain (Reborn dit ne pas croire en l’automatisation), afin de s’assurer que les micros, les haut-parleurs, les caméras ou le sans contact (NFC) fonctionnent.
  • Réparations : si nécessaire, Reborn change la batterie (capacité inférieure à 85 %), l’écran (trop de rayures), le port de recharge et les câbles USB. Un employé répare 50 smartphones par jour.
  • Esthétique : un employé nettoie les appareils, traite les rayures et leur attribue un grade, entre A et D, qui déterminera son prix. Reborn annonce avoir pour règle de ne pas maquiller les dégâts, un smartphone rayé n’est pas repeint.
  • Conditionnement : le produit est emballé dans une nouvelle boîte selon son grade, puis distribué aux revendeurs partenaires de l’entreprise.
Parmi les tests effectuées par Reborn, des appels, des envois de photo et de la lecture de vidéos. // Source : Numerama
Parmi les tests effectuées par Reborn, des appels, des envois de photo et de la lecture de vidéos. // Source : Numerama

La matinée de la venue de Numerama, 3 354 smartphones étaient en cours de reconditionnement. 15 % d’entre eux ne seront probablement jamais revendus, à cause de trop gros problèmes (mensonges sur le stockage, pièce contrefaite, composant défaillant et non remplaçable, etc.). « La transparence est essentielle dans ce métier » indique Sylvain, le directeur du site, qui dit rêver de mettre en place un système de QR Code pour que l’acheteur puisse consulter le rapport de Reborn, sur les 54 points contrôlés. Selon lui, « quand un téléphone est trop beau, on mise sur un retour rapide au service après-vente. »

Des pièces pas toujours authentiques

Les messages d'erreur envoyés par Apple, qui font peur à certains clients du reconditionné.
Les messages d’erreur envoyés par Apple, qui font peur à certains clients du reconditionné. // Source : Apple

Seul point noir, Reborn n’a pas la possibilité de s’approvisionner chez Apple, qui vend des pièces de remplacement à un tarif trop élevé pour que son activité soit rentable. L’entreprise explique à Numerama que les batteries et les écrans de remplacement qu’il met dans ses produits sont des pièces compatibles, mais non authentiques. L’entreprise jure que la qualité est la même (elle ne remplace un écran OLED que par un écran OLED par exemple, contrairement à certains acteurs moins fiables), mais est victime des messages d’erreur d’Apple contre les pièces non officielles. Un comportement que Reborn juge « déloyal », puisqu’il tend à dissuader et effrayer les consommateurs.

Les boîtes de Reborn ne sont pas aussi belles que celles d'Apple, mais elles sont universelles à tous les produits, ce qui simplifie la logistique. // Source : Numerama
Les boîtes de Reborn ne sont pas aussi belles que celles d’Apple, mais elles sont universelles à tous les produits, ce qui simplifie la logistique. // Source : Numerama

Autre activité de Reborn : concevoir des appareils de prêt pour ses partenaires, pendant qu’ils réparent le smartphone d’un client. L’entreprise change aussi les embouts des AirPods, voire les batteries (en les sciant), alors que ce marché est en pleine explosion (avec des prix 30 à 50 % moins chers).

Selon Reborn, la plupart des clients qui font le choix du reconditionné le font pour payer moins cher, même si l’image du reconditionné et les promotions alléchantes sur le neuf lui jouent parfois des tours. Une de ses faiblesses est que beaucoup de personnes ne savent pas que des iPhone reconditionnés le sont en France, ce qui leur laisse penser qu’ils proviennent d’un circuit opaque sans vérification de la qualité. Une vision que la société s’efforce de changer, en misant aussi sur de l’emploi en France.

Source : Numerama

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.