Les Freebuds Pro 3, les écouteurs haut de gamme de la marque Huawei, millésime 2023, ont perdu le partenariat avec Devialet. Mais leur rendu sonore reste bluffant.

Le segment des écouteurs sans fil haut de gamme est une arène dans laquelle les meilleurs gladiateurs sont particulièrement difficiles à abattre. Apple, Sony ou encore Bose se disputent la meilleure part du gâteau. Cependant, il y a d’autres constructeurs qui veulent aussi s’installer à la table des meilleurs. C’est le cas de Huawei, dont l’image a été sérieusement écornée par son bannissement américain et son interdiction d’utilisation des applications de Google. En 2023, l’entreprise chinoise lance une nouvelle paire d’écouteurs, baptisés les Freebuds Pro 3.

Vendus sous la barre des 200 €, ce qui constitue déjà un sacré argument face à une concurrence affutée, les Freebuds Pro 3 sont donc une évolution des Freebuds Pro 2. Pour cette nouvelle génération, Huawei n’a pas travaillé avec Devialet, dont le savoir-faire acoustique peut attester d’un certain gage de qualité. Néanmoins, les Freebuds Pro 3 n’ont pas tout perdu : ils se dotent, eux aussi, d’un double transducteur pour un rendu sonore de très haute qualité, en plus d’autres fonctionnalités très appréciables.

Des écouteurs au format AirPods Pro

Certification IP54

Les Freebuds Pro 3 sont résistants aux éclaboussures et à la poussière.

Pour le design des Freebuds Pro 3, on sait d’emblée quelle est la meilleure comparaison : ils ressemblent à des AirPods Pro, l’une des références du marché signée Apple. Les écouteurs de Huawei arborent une tige très courte, qui concentre des commandes tactiles pratiques. Il suffira, par exemple, de glisser le doigt vers le bas ou vers le haut pour gérer le volume. Les zones sont suffisamment sensibles pour garantir une bonne ergonomie, et les fonctions peuvent être un peu personnalisées via l’application.

Ils ressemblent à des AirPods Pro

Contrairement aux AirPods Pro, les Freebuds Pro 3 sont disponibles en trois coloris : vert, blanc céramique et argent. Huawei nous a fourni le modèle vert, qui revendique un rendu métallisé du plus bel effet. Les finitions sont à la hauteur du prix avec un plastique bien découpé. Seul hic : la finition brillante accroche beaucoup les traces de doigts, ce qui est dommage pour un objet que l’on touche autant.

A contrario, le boîtier se pare d’une texture mate, à l’exception d’une zone miroir qui accueille le nom de la marque. Étrangement, le logo est situé au dos, ce qui peut créer de la confusion quand on souhaite ouvrir le boîtier. Dans la logique, on l’imaginerait plutôt en face, sous le couvercle. Il faut en réalité se fier à la petite diode. Ledit boîtier, très large, mais peu épais, peut remplir sa batterie sur un chargeur sans fil ou via son port USB-C. L’autonomie de chaque charge est donnée pour un peu moins de 5 heures, ce qui n’en fait pas des monstres de longévité (22 heures en tout).

Huawei Freebuds Pro 3 // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Les Huawei Freebuds Pro 3 dans leur boîtier // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Où se trouve l’application ?

Bien sûr, les Freebuds Pro 3 peuvent être utilisés avec une application conçue par Huawei. On la trouve facilement sur l’App Store, ce qui n’est pas le cas sur le Google Play Store (où le constructeur chinois est devenu persona non grata). Il existe un chemin alternatif, consistant à scanner un QR Code disponible sur le site officiel. Grâce à lui, on pourra facilement installer l’application pour accéder à toutes les fonctionnalités des Freebuds Pro 3, considérés comme des objets connectés au sein de l’écosystème AI Life.

L’interface, assez claire et bien inspirée, donne accès aux mises à jour et, surtout, à quelques éléments de personnalisation (égaliser, modes de réduction de bruit active). On peut aussi vérifier la taille d’embouts pour savoir si elle est adaptée à nos oreilles, sachant que le confort des Freebuds Pro 3 est vraiment difficile à prendre en défaut. Non seulement ils tiennent bien (un gros plus pour des sessions de running) mais, en prime, ils ne font pas mal. C’est le signe d’un design réussi, à la fois joli et pratique.

Huawei Freebuds Pro 3 // Source : Maxime Claudel pour Numerama
La finition des Huawei Freebuds Pro 3 est brillante // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Quel son !

Les Freebuds Pro 3 souffrent-ils de la perte du sigle Devialet ? On pourrait croire que oui. La réalité est bien plus enthousiasmante. La conception à double transducteur permet aux écouteurs d’apporter un rendu audio vertigineux pour le segment. Équilibré, il va chercher très loin dans les détails, notamment dans les médiums, bien aérés et très précis. Les attaques dans le grave se révèlent percutantes comme il faut, sans avoir besoin de modifier quoi que ce soit dans les options (on peut, dans le cas où on jugerait qu’il en manque). On prend vraiment beaucoup de plaisir avec ces Freedbuds Pro 3, qui procurent une écoute dynamique et engageante. Ils peuvent défier les AirPods Pro sans problème, ce qui n’est pas du tout une mince comparaison. En prime, ils prennent en charge les codecs audio haute résolution.

Pour se revendiquer écouteurs haut de gamme, les Freebuds Pro 3 doivent être irréprochables d’un point de vue acoustique. C’est acquis. Mais, il faut aussi qu’ils proposent une réduction du bruit active digne de ce nom. Sur ce critère, ils réalisent un bon travail d’atténuation, bien qu’inférieur à celui de ses concurrents. Pour preuve, on les entend travailler quand la lecture est mise sur pause, avec un léger souffle qui trahit une maîtrise moindre par rapport à Apple, Sony et, surtout, Bose (le maître de la discipline). Il n’empêche, ils arrivent à isoler correctement dans un environnement bruyant, ce qui force le respect pour des écouteurs sous les 200 €. En bref, ils ne sont pas les meilleurs élèves. Toutefois, ils sont loin d’être les pires. Sur le mode transparent, appelé ici « Perception », ils sont plutôt efficaces (il faut encore oublier le souffle).

Huawei Freebuds Pro 3 // Source : Maxime Claudel pour Numerama
L’arrière du boîtier arbore un miroir // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Prix et disponibilié des Huawei Freebuds Pro 3

Le verdict

Les Freebuds Pro 3, des écouteurs haut de gamme conçus par Huawei, articulent leurs performances acoustiques autour d’un paradoxe : cette génération a perdu le sigle Devialet, mais propose toujours un rendu sonore assez inouï sur le segment. Leur conception basée sur un double transducteur fait toujours des merveilles. Pour l’oreille, c’est un bonheur.

Ils se dotent en prime des atouts dignes du segment, avec une réduction de bruit active encourageante, un confort irréprochable et une application complète. Concernant cette dernière, il est seulement dommage de passer par un QR Code pour les utilisatrices et utilisateurs Android.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !