Oubliez TruthGPT, l’intelligence artificielle qui raconte la vérité, Elon Musk mise finalement sur le mystique pour rivaliser avec OpenAI et Google. xAI n’a pour l’instant rien à vendre, mais Elon Musk l’a officiellement lancée.

Un nom, un site web, une équipe composée de 12 hommes et de 0 femme, des promesses mystérieuses, un lien étrange avec Twitter et Tesla… Il n’y a aucun doute, xAI est bien un projet signé Elon Musk. Après avoir fait miroiter pendant des mois son intention de concurrencer ChatGPT avec une « intelligence artificielle qui raconte la vérité » (sa vérité), Elon Musk a dévoilé à la surprise générale xAI le 12 juillet, avec pour seule annonce un site web.

Sur le site de xAI, on peut lire : « L’objectif de xA est de découvrir la vraie nature de l’univers », ce qui est une définition un peu vague, avouons-le. xAI précise : « Nous sommes une entreprise distincte de X Corp, mais nous travaillerons en étroite collaboration avec X (Twitter), Tesla et d’autres entreprises pour progresser vers notre mission. », ce qui est une nouvelle fois très vague.

À quoi va servir xAI ?

Comment une intelligence artificielle peut-elle découvrir les secrets de l’univers ? Ce sujet, que l’on sait important pour Elon Musk (il a longtemps théorisé le fait que nous vivions peut-être dans une simulation), a toujours fasciné le monde. En misant dessus, Elon Musk a peut-être trouvé un moyen d’attirer la curiosité de millions de personnes. Reste à savoir comment xAI peut réaliser le tout concrètement, alors qu’Elon Musk promettait jusque-là une intelligence artificielle générative grand public, concurrente de ChatGPT.

L'équipe de xAI est composée de chercheurs spécialisés dans l'IA et de proches d'Elon Musk. Il n'y a aucune femme.
L’équipe de xAI est composée de chercheurs spécialisés dans l’IA et de proches d’Elon Musk. Il n’y a aucune femme. // Source : Capture Numerama

Sur son site, xAI promet qu’un Twitter Spaces (un échange audio) en dévoilera plus sur ses projets le 14 juillet. Puisqu’Elon Musk est Elon Musk, le milliardaire a aussi participé à une conversation sur le futur de l’IA le 12 juillet, organisée par le compte officiel de Twitter. Difficile de savoir si le rendez-vous du 14 juillet est maintenu, ou si xAI a déjà dit ce qu’il avait à dire. Elon Musk a en tout cas déjà commencé à blaguer, en indiquant que la date choisie correspondait à « 42 », le sens de la vie dans le guide du voyageur galactique de Douglas Adams (12+7+23=42). Elon Musk a aussi posé des questions sur les aliens, lorsqu’il était interrogé sur la possible conscience des IA du futur. Elon Musk a aussi répondu à des tweets accusant ChatGPT d’être « woke », tout en présentant xAI comme la meilleure alternative à OpenAI.

« L’humanité est beaucoup plus intéressante que la non-humanité » a déclaré dans son live Elon Musk, qui dit espérer que son IA puisse un jour résoudre des problèmes qu’aucun humain n’a réussi. Comment ? Seul l’univers le sait. Toujours est-il qu’Elon Musk a enfin une structure concurrente d’OpenAI, qui pourrait un jour s’attaquer à des solutions plus généralistes.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.