Commercialisé 130 euros (50 euros au lancement), le Ring Intercom est un petit boîtier blanc qui se relie à un interphone mural. Grâce à une application, il permet à son propriétaire de répondre au combiné ou d’ouvrir la porte d’entrée de son immeuble sans avoir à se lever.

Annoncé à l’été 2022, le Ring Intercom est un produit au fort potentiel. Ultra populaire aux États-Unis avec ses sonnettes connectées, Ring, qui appartient à Amazon, s’est demandé comment il pouvait réitérer ce succès en Europe. Son constat est le suivant : en Allemagne, en Angleterre ou en France, la quasi-totalité des immeubles est équipée de vieux interphones, qui n’ont quasiment pas été modernisés en plusieurs décennies (il y a bien quelques visiophones dans les immeubles récents, mais c’est encore rare).

Ainsi est né le Ring Intercom, un petit boîtier qui ajoute une connectivité Wi-Fi à votre interphone d’immeuble, pour vous permettre de répondre depuis n’importe quelle pièce de la maison, ou quand vous n’êtes pas là.

À qui se destine le Ring Intercom ?

Avant de raconter l’installation du produit, il est important de préciser que le Ring Intercom est un produit qui se destine aux personnes équipées d’un interphone avec un combiné téléphonique dans leur appartement ou maison. Pour l’installer, il faut relier plusieurs fils à l’interphone existant, afin de permettre au Ring Intercom d’intercepter le signal et d’envoyer l’ordre d’ouverture (il n’y a aucune installation à effectuer dans le hall d’immeuble). Le produit peut aussi ouvrir un portail à distance, si son installation repose sur le même concept.

Votre interphone est-il compatible avec le Ring Intercom ? La marque dit que la plupart des modèles le sont, mais propose quand même une page dédiée à cette question sur son site. Le modèle sur lequel nous avons testé le produit était très ancien, mais l’installation a fonctionné. Ce qui est plutôt rassurant quant à sa compatibilité. Quid des visiophones ? Ça marche, mais sans la partie caméra. Le Ring Intercom ne gère pas les flux vidéo (et ne pourra pas le faire dans le futur).

2 heures pour connecter un interphone : quelle galère

Passons à l’installation du Ring Intercom, que la marque décrit comme plutôt simple. L’application parle d’une configuration « entre 20 minutes et 1 heure », nous avons été de notre côté beaucoup moins chanceux. La faute à un interphone âgé et trop sensible aux faux contacts, mais aussi à de nombreux bugs dans l’application. Il nous a fallu tout recommencer cinq fois pour enfin réussir à tout faire fonctionner (le combiné et l’application). 2 heures après avoir commencé l’installation, nous l’avons enfin terminée.

Le Ring Intercom est livré avec plusieurs câbles. L'application vous dit quel kit et vous guide étape par étape. // Source : Numerama
Le Ring Intercom est livré avec plusieurs câbles et un tournevis. L’application vous dit quel kit utiliser et vous guide étape par étape. // Source : Numerama

Concrètement, voici les étapes nécessaires pour installer un Ring Intercom (et les problèmes rencontrés, en gras) :

  • Télécharger l’application Ring et créer un compte. C’est malheureusement obligatoire, y compris pour les invités.
  • Scanner le code présent sur la notice d’installation, puis insérer la batterie dans le boîtier (qui n’est relié à rien pour l’instant).
  • Le connecter au Wi-Fi, ce qui s’est avéré étrangement compliqué. Après 10 tentatives, la connexion a finalement fonctionné.
  • Démonter l’interphone existant, pour découvrir les fils qui servent à ses différentes fonctions (appels, ouverture de porte, sonnerie…). On vous recommande de le prendre en photo pour tout remettre en l’état en cas de pépin.
  • Faire passer les fils derrière en dévissant légèrement le support de l’interphone.
  • Indiquer à l’application son modèle d’interphone. Là encore, ce n’est pas simple. Notre modèle n’apparaissait pas, mais une recherche Google nous a permis de trouver son équivalent plus moderne.
  • Suivre les très nombreuses étapes de l’application, qui disent sur quel fil il faut relier le fil du Ring Intercom. Il y en avait 5 chez nous, avec parfois une logique bizarre (A6 dans le port 6, A5 dans le port 5, mais A3 dans le port 1…). Cette étape a pris plus de 1h30, puisque nous avons été victimes de nombreux faux contacts, ce qui a cassé provisoirement tout l’interphone. Il a fallu tout refaire minutieusement plusieurs fois (en s’appliquant fil par fil et en vérifiant à chaque fois que l’interphone fonctionne toujours).
Pour bien connecter les fils du Ring Intercom, le mieux est de les emmêler avec les fils existants. Ça fait mal aux doigts, mais ça limite les faux contacts. On vous conseille aussi de vérifier que l'interphone fonctionne encore après chaque étape. // Source : Numerama
Pour bien connecter les fils du Ring Intercom, le mieux est de les emmêler avec les fils existants. On vous conseille aussi de vérifier que l’interphone fonctionne encore après chaque étape, pour détecter le fil à l’origine des problèmes. // Source : Numerama
  • Procéder à un test en sortant dehors et en sonnant à la porte. Là encore, plein de faux essais, souvent à cause d’un problème de câblage. Le 6e aller-retour a été le bon, tout fonctionnait enfin.
  • Configurer l’application, qui va, par exemple, insister pour que vous autorisiez les livreurs Amazon à rentrer dans votre immeuble sans avoir à vous le demander. On peut lui dire non, mais il faut refuser deux fois.
  • Accrocher le boîtier au mur à l’aide des scotches intégrés… qui ne collaient pas chez nous. Heureusement, nous avons pu les remplacer par des scotches 3M.

Après beaucoup de galères et après avoir failli abandonner une bonne dizaine de fois, nous avons réussi à faire fonctionner l’interphone. Sonner à la porte dehors envoie une notification sur le téléphone, qui permet de répondre ou d’ouvrir directement la porte. Si on le souhaite, on peut aussi juste ouvrir la porte, sans que quelqu’un sonne avant.

La configuration dans l'application. Les étapes pour les fils sont bien indiquées, mais on panique assez vite quand plus rien ne marche. // Source : Numerama
La configuration dans l’application. Les étapes pour les fils sont bien indiquées, mais on panique assez vite quand plus rien ne marche. // Source : Numerama

À quoi sert un interphone connecté ?

Pourquoi avoir fait tout ça ? Le Ring Intercom a plusieurs avantages évidents. Il permet, par exemple, de répondre à un invité sans avoir à se lever, ce qui peut être pratique en soirée, ou de répondre à distance, pour dire à un livreur de laisser un colis devant la porte. On peut aussi définir des invités permanents ou occasionnels (comme un baby-sitter sur certaines plages horaires), pour qu’il puisse rentrer sans faire sonner le combiné. La compatibilité Alexa est aussi au rendez-vous, pour demander à l’assistant vocal d’ouvrir la porte de l’immeuble (mais Ring ne compte pas ajouter le support de Matter pour l’instant). Enfin, il permet aussi d’accéder à un historique d’ouverture, pour savoir qui a ouvert la porte et à quelle heure. Tout fonctionne très bien selon nos premiers tests, d’autant plus que l’ancien combiné reste fonctionnel au cas où.

Le boîtier est sur batterie, mais cette dernière peut être retirée facilement (le boîtier reste au mur). Elle se recharge en Micro USB, ce qui est un peu dommage. Pourquoi bouder l’USB-C ?

L'interface de l'app Ring. Quand quelqu'un sonne, on reçoit une notification qui permet de répondre à l'appel ou juste d'ouvrir la porte.  // Source : Numerama
L’interface de l’app Ring. Quand quelqu’un sonne, on reçoit une notification qui permet de répondre à l’appel ou juste d’ouvrir la porte. // Source : Numerama

Quoi qu’il en soit, difficile de ne pas trouver un grand intérêt au Ring Intercom. Toutes les personnes qui vivent dans un appartement avec un interphone savent qu’il est facile de rater un appel, de ne pas savoir si un livreur est passé et qu’il est parfois perturbant de se faire réveiller par quelqu’un qui sonne à la porte. Le boîtier d’Amazon règle ce problème, ce qui en fait une proposition très intéressante. Surtout à son prix de 129 euros, bien parti pour être très souvent remisé (49 euros au lancement).

Le verdict

Il a fallu attendre 2023 pour voir arriver un produit comme le Ring Intercom. À l’heure d’Internet, des smartphones et des assistants vocaux, comment se fait-il que des millions de personnes acceptent de traverser leur appartement pour déverrouiller la porte d’entrée de leur immeuble ? L’intérêt d’un interphone connecté semble si évident que l’on ne comprend pas que personne n’ait eu cette idée avant. Le Ring Intercom permet de répondre aux appels et d’ouvrir la porte de son entrée depuis une application, et c’est formidable.

Malgré tout, on ne peut s’empêcher de trouver cette V1 améliorable. Nous aurions par exemple aimé complètement remplacer notre combiné par un modèle déjà connecté, pour ne pas avoir à ajouter un gros boîtier blanc sur le mur… Autre problème : l’installation peut vraiment être compliquée. Dans certains cas, avoir recours à un installateur risque d’être obligatoire. Ce n’est pas vraiment la faute de Ring, mais cela rend le produit imparfait.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !