Google a annoncé un changement majeur à sa suite de logiciels Google Workspace : ils intègrent désormais de l’intelligence artificielle. Cette IA pourra même écrire des mails à votre place.

L’intelligence artificielle est déjà présente dans de nombreux outils du quotidien — et elle s’apprête à l’être encore plus. Google a annoncé par communiqué de presse le 14 mars 2023 l’arrivée de nouvelles fonctionnalités boostées à l’IA dans sa suite bureautique Workspace, montrant sa volonté de ne pas se laisser dépasser par OpenAI et ChatGPT.

Les outils Gmail, Docs, Slides, Sheets, Meet, et Chat vont tous recevoir des améliorations grâce à l’IA, qui sera comme « un partenaire collaboratif », indique Google. L’entreprise ne précise pas quelle intelligence artificielle va être intégrée à ces nouveaux outils. Cependant, on peut se douter que Bard, le concurrent de ChatGPT développé par le moteur de recherche, devrait se coller à la tâche. Pour l’instant, seuls des « testeurs de confiance » ont accès aux nouveautés. Elles seront à terme déployées partout, mais à une date pour l’instant inconnue. Ce que l’on sait toutefois, c’est que l’IA pourra bientôt écrire les mails à votre place.

Google ajoute de l'IA à Gmail // Source : Google
Google ajoute de l’IA à Gmail // Source : Google

Les nouvelles fonctionnalités de Gmail grâce à l’IA

D’après Google, l’ajout de l’IA à la suite Workspace va permettre un grand nombre d’améliorations. Dans une courte vidéo de présentation, quelques-unes de ces futures fonctionnalités sont présentées. On sait ainsi que, dans Gmail, l’IA pourra analyser une suite de mails et en proposer un résumé, et pourra également écrire des mails à votre place grâce à des prompts.

Ce n’est pas tout : l’intelligence artificielle pourra créer des documents dans Docs à partir des informations contenues dans des mails, et, sur cette base, l’IA pourra également créer une présentation dans Slides. On voit par ailleurs dans la vidéo que Slides proposera un outil de génération d’image par intelligence artificielle, semblable à Midjourney. Enfin, dans Meet, l’IA pourra automatiquement prendre des notes de ce qu’il se dit pendant la réunion.

Un exemple du futur outil boosté à l'IA de la suite Google Workspace // Source : Google
Un exemple du futur outil boosté à l’IA de la suite Google Workspace. // Source : Google

Tout ce programme parait extrêmement ambitieux, et pourrait bien changer la façon de travailler des employés de bureaux. Il reste bien entendu quelques questions quant à sa faisabilité : pour l’instant, toutes ces fonctionnalités ne marchent qu’en anglais, et aucune date de lancement n’est officiellement annoncée.

Google lui-même prévient d’ailleurs qu’il compte avancer tout doucement. « En tant que suite collaborative la plus populaire au monde, nous avons à cœur de faire les choses correctement, et à la bonne échelle. Nous savons grâce à notre expérience dans l’intelligence artificielle et dans la productivité que construire des fonctionnalités avec de l’IA requiert une attention particulière, des expérimentations approfondies, et de nombreux essais, guidés par les retours des utilisateurs. Nous faisons tout cela tout en mettant en place des protections contre les abus, et en protégeant les données des utilisateurs. »

Le fait que Google veuille prendre son temps n’est pas étonnant. Lors de sa présentation de Google Bard, son assistant de recherche, une erreur de ce dernier a fait perdre 100 milliards de dollars à l’entreprise. On sent cependant que Google refuse de se laisser dépasser dans la guerre de l’IA que se livrent actuellement les grandes entreprises tech. Alors qu’OpenAI vient de présenter GPT-4, une nouvelle intelligence artificielle plus puissante et qui vise à améliorer ChatGPT, la réponse de Google avec Workspace boosté à l’IA suffira-t-elle ? Réponse dans quelques mois.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !