Selon l’analyste Ming-Chi Kuo, Apple annoncera son premier appareil pliant en 2024. Il s’agirait d’un iPad avec un pied intégré, une première pour la tablette.

L’année 2023 s’annonce décevante pour les amateurs d’iPad. Après le journaliste Mark Gurman le 8 janvier, au tour de l’analyste Ming-Chi Kuo de se montrer pessimiste sur le calendrier d’Apple. Dans une note publiée le 30 janvier, Kuo dit qu’il n’y aura probablement pas de nouvel iPad en 2023, ce qui constituerait une première depuis la première tablette d’Apple en 2010. De quoi provoquer une baisse des ventes d’une année sur l’autre (la production serait diminuée de 10 à 15 %), avant un rebond important en 2024. Cinq ans après le Samsung Galaxy Fold, Ming-Chi Kuo s’attend en effet à ce qu’Apple se lance dans l’aventure des écrans pliants.

Un iPad pliant, c’est mieux qu’un iPhone pliant ?

Cette information est-elle fiable ? Ming-Chi Kuo a un incroyable historique, mais se trompe régulièrement sur les dates. Puisqu’il s’informe chez les fournisseurs des entreprises qu’il couvre, il devine généralement ce qu’Apple va lancer plusieurs années en avance… mais n’est pas du tout au courant des décisions stratégiques de l’entreprise, à qui il arrive régulièrement de repousser (voire d’annuler) un lancement.

Au vu de ses sources actuelles, il est fortement probable qu’Apple développe bel et bien un appareil avec un écran pliant. Mais il est impossible de savoir avec certitude s’il s’agira d’un iPad ou s’il sera lancé en 2024. Kuo a notamment été l’un des premiers à parler du casque de réalité mixte d’Apple, mais il l’annonce tous les ans depuis 2021.

Pour l’instant, Ming-Chi Kuo n’a pas d’informations sur le produit en lui-même (même s’il est probable que l’écran soit fourni par Samsung Display). Ce que l’analyste dit est que l’entreprise taïwanaise Anjie Technology serait en charge de la production de la tablette et qu’Apple lui aurait demandé de concevoir un support en fibre de carbone, pour que l’appareil puisse tenir debout tout seul. Ses sources sont extrêmement industrielles, mais laissent deviner vers quoi Apple se dirige.

Samsung Galaxy Fold 4 // Source : Louise Audry pour Numerama
Le Samsung Galaxy Fold 4 peut tenir tout seul quand on le plie. Apple rajouterait un pied physique, comme la Switch, à sa tablette. // Source : Louise Audry pour Numerama

Si Apple lance effectivement un iPad pliant en 2024, son approche serait extrêmement différente de celle d’autres constructeurs du marché, qui misent plutôt sur les smartphones pliants. Samsung a été le premier avec le format Fold (une mini-tablette capable de devenir un smartphone), la tendance du moment est plutôt celle des téléphones à clapet. Apple, en misant sur une tablette grand format, irait plutôt affronter les constructeurs comme Lenovo et Asus qui proposent eux des ordinateurs à écran pliant. Son pari pourrait être ambitieux, à condition que les ventes de téléphones pliants ne décollent pas d’ici là. Dans cette hypothèse, l’iPad pliant pourrait accentuer le retard de l’iPhone sur l’industrie.

Toutefois, pour ne pas segmenter la catégorie iPhone qui se vend bien (Apple en est encore grandement dépendant aujourd’hui), Apple a grand intérêt à bien expérimenter la technologie ailleurs dans un premier temps. Une grande tablette capable de diviser sa taille par deux et de protéger son écran une fois dans un sac pourrait trouver son public, à condition qu’elle existe vraiment.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !