Recruté par Apple en 1992, mais surtout mis en lumière par Steve Jobs à partir de 1998, Jonathan Ive avait démissionné d’Apple en 2019, tout en continuant de travailler avec l’entreprise en tant que prestataire externe. Selon le New York Times, cette alliance a pris fin en 2022.

Avez-vous déjà possédé un iMac, un iPod, des écouteurs Apple, un iPhone, un iPad ou une Apple Watch ? Si la réponse à cette question est oui, alors vous le devez en grande partie à Jonathan Ive, le génie de design d’Apple connu pour ses déclarations d’amour à l’« aluminium » et son fort accent british.

Arrivé chez Apple plusieurs années avant le retour de Steve Jobs, Jony, comme son entourage le surnomme, a pris la lumière lorsque le cofondateur d’Apple est tombé amoureux de son travail. Steve Jobs l’a toujours vu comme son vrai numéro 2, le seul capable de le faire changer d’avis. Jony a régné sur la tech pendant deux décennies, inspirant des milliers d’entreprises, avant de finalement prendre son émancipation en 2019. Il a monté LoveFrom, son entreprise privée, avec pour principal client Apple (et d’autres plus petites marques comme Ferrari ou Airbnb). Selon un article du New York Times paru le 12 juillet, cette collaboration a pris fin.

Jony Ive va-t-il bosser pour la concurrence ?

Comment en est-on arrivé là ? Le malaise entre Jonathan Ive et Apple n’est pas récent, à tel point que beaucoup se demandent si LoveFrom et Apple ont vraiment travaillé ensemble ces dernières années. Depuis le décès de Steve Jobs, son meilleur ami et mentor, Jonathan Ive ne serait pas vraiment satisfait par la trajectoire d’Apple. Le designer, toujours plus radical dans sa vision du minimalisme, n’a jamais été vraiment en phase avec la gestion de Tim Cook qui, si elle fonctionne, fait moins la place à l’innovation qu’autrefois. Jony Ive aurait demandé à Tim Cook s’il pouvait quitter l’entreprise en 2015, mais aurait finalement accepté un rôle à temps partiel.

Entre 2015 et 2019, on raconte néanmoins que sa présence dans le laboratoire design était rare et que ses deux successeurs, Evans Hankey et Alan Dye, avaient déjà pris les rênes de beaucoup de choses. C’est dans cette période qu’Apple a renoncé aux ruptures esthétiques trop violentes, comme les Mac sans aucun port. Même s’ils sont moins minimalistes qu’autrefois, les produits Apple de 2022 font sans doute plus l’unanimité que ceux de 2015.

Apple Park 02
Lors de ces dernières années chez Apple, Jonathan Ive a supervisé le design de l’Apple Park // Source : Numerama

Pourquoi Apple rompt-il avec Jonathan Ive ? Selon le New York Times, plusieurs débats ont eu lieu en interne sur la somme versée à LoveFrom (on parle de 100 millions de dollars tous les ans) et de la frustration avait pris place des deux côtés. Apple en avait marre de voir ses designers partir travailler chez LoveFrom, LoveFrom ne voulait plus demander l’accord de Cupertino pour toutes ses futures collaborations. D’un accord mutuel, les deux entités ont décidé de finaliser leur divorce. Notons toutefois que ni Apple, ni LoveFrom n’ont souhaité confirmer quoi que ce soit.

La fin de ce contrat pourrait avoir une autre conséquence : il n’existe plus d’accord d’exclusivité entre Jony et Apple. Techniquement, l’ex-bras droit de Steve Jobs peut désormais designer des produits pour les concurrents d’Apple. Le fera-t-il ? Certains, comme Nothing, en rêvent, mais Jonathan Ive est très exigeant.