Apple devrait avoir vendu 55 millions d’exemplaires de son traqueur AirTag d’ici fin 2022, selon l’analyste Ming-Chi Kuo. Ces chiffres, s’ils sont justes, permettent à Apple de distancer la concurrence.

Dans l’industrie des nouvelles technologies, on dit souvent qu’il y a un avant et un après Apple. Que ce soit avec les smartphones, les tablettes, les montres ou les écouteurs sans-fil, Apple a toujours eu l’incroyable faculté de jouer le rôle de l’accélérateur. Son arrivée sur un marché le rend soudainement attractif, ce qui a tendance à améliorer les ventes de tous. Bien sûr, comme les Apple Watch et AirPods peuvent en témoigner, c’est généralement Apple qui en sort gagnant. C’est pour cette raison que toute l’industrie attend le casque VR d’Apple avec impatience.

En avril 2021, après deux années de rumeurs, Apple a dévoilé l’AirTag, son traqueur Bluetooth à accrocher à ses clés, son porte-monnaie ou son vélo pour les localiser ou les faire sonner. La hype s’est rapidement arrêtée. L’actualité est même devenue négative pour l’AirTag, accusé de favoriser l’espionnage et le harcèlement. Apple a dû monter au créneau avec des mises à jour correctives, ce qui pouvait laisser entendre que l’avenir du produit était menacé. Les chiffres sortis le 19 juin par l’analyste Ming-Chi Kuo ne vont pas dans ce sens.

35 millions d’AirTags vendus en 2022

Ming-Chi Kuo le dit lui-même, l’AirTag « n’a pas reçu beaucoup d’attention ». Pourtant, ses ventes estimées seraient exceptionnellement bonnes pour un traqueur Bluetooth. Apple en aurait vendu 20 millions en 2021 et devrait atteindre les 35 millions en 2022, ce qui permettrait au traqueur Bluetooth d’attendre les 55 millions de ventes en 1 an et demi. Ming-Chi Kuo est réputé pour ses incroyables sources auprès des fournisseurs d’Apple, ce qui rend ces chiffres très plausibles.

Où se situe l’AirTag par rapport à la concurrence ? C’est très compliqué à dire, dans le sens où aucun des concurrents d’Apple (Tile, Wistiki) ne publie de résultats financiers détaillés. Cependant, on peut faire quelques estimations à partir de deux éléments :

  • Le 28 novembre 2021, le dirigeant de Tile (le numéro 1 du secteur) indiquait ne pas craindre Apple, parce que son entreprise avait déjà vendu 40 millions de traqueurs. Même s’il se vantait d’une augmentation des ventes annuelles de 200 %, ce chiffre semblait correspondre aux Tile en circulation à échelle mondiale, depuis la création de l’entreprise en 2012. 40 millions en neuf ans (Tile), contre 55 millions en deux ans (Apple)… La dynamique est du côté d’Apple, même si Tile va progresser.
  • L’entreprise Life360 a racheté Tile pour 205 millions de dollars. Une valeur assez basse, pour une entreprise sur un marché sur le point de s’envoler. On doute donc que ses ventes annuelles puissent surpasser celles d’Apple.
Airtag1920
Des personnes malintentionnées s’amusent à démonter l’AirTag pour retirer son haut-parleur et le rendre inaudible. // Source : iFixit

L’autre concurrent d’Apple est Samsung, qui a lancé son SmartTag au même moment. Nous n’avons aucune idée de ses ventes, mais nul doute qu’elles sont probablement inférieures à celles d’Apple (même si Samsung en a offert beaucoup).

Bientôt un AirTag 2 ?

Dans son tweet, Ming-Chi Kuo se dit optimiste quant au lancement d’une seconde génération du traqueur. Un AirTag 2 arrivera-t-il vraiment ? Si les ventes vont dans ce sens, Apple n’aime pas forcément les critiques et pourrait être tenté d’y renoncer. À voir de quel côté penchera la marque. Le business ou la tranquillité ?