Le télescope James Webb a été observé depuis la Terre, alors qu’il arrivait à sa destination dans l’espace. L’observatoire apparait comme un minuscule point, caché parmi les étoiles et autres objets célestes.

Pour nous autres terriens, le télescope spatial James Webb n’est maintenant plus qu’un petit point parmi les étoiles. Alors que l’observatoire est arrivé à destination le 24 janvier 2022, à 1,5 million de kilomètres de notre planète, il a été immortalisé grâce au Virtual Telescope. Ce projet mobilise des télescopes robotisés pour partager des observations du ciel en direct et en ligne.

« Le télescope spatial James Webb vient d’atteindre le point L2, d’où il va explorer l’Univers ! Nous l’avons capturé depuis la Terre pour célébrer ce moment très important ! », précise un tweet de @VirtualTelescop. Le JWST a atteint le point de Lagrange L2, un point d’équilibre situé dans l’alignement du Soleil et de la Terre. De là, James Webb pourra observer la totalité du ciel en 6 mois.

Où est James Webb ?

L’image partagée par le Virtual Telescope aide à mieux s’imaginer la distance qui nous sépare de l’observatoire. Il n’est plus qu’un petit point qu’on confondrait avec les autres objets célestes présents dans l’image, s’il n’avait pas été désigné par une (toute petite) flèche.

james webb telescope virtual telescope
Vous voyez ce tout petit point au milieu, désigné par une toute petite flèche ? C’est James Webb. // Source : Gianluca Masi, The Virtual Telescope Project (photo recadrée)

Au moment où l’image a été obtenue, James Webb se trouvait à 1,4 million de kilomètres de la Terre, alors qu’il atteignait son orbite autour du point de Lagrange L2. Cette zone, vue du Soleil, est située derrière la Terre. Grâce à son emplacement, à la fois en orbite autour du Soleil et du point L2, James Webb aura toujours les mêmes conditions d’éclairement au cours du temps, ce qui lui permet à la fois de produire de l’énergie et de rester stable sur le plan thermique. C’est aussi un bon endroit pour permettre les communications avec la Nasa.

Même s’il est arrivé au bout de son voyage et qu’il est déployé, James Webb n’est pas encore opérationnel. Il faudra encore 5 mois pour refroidir le télescope, aligner ses miroirs et calibrer ses instruments. Les observations scientifiques ne pourront commencer qu’après ces longs mois de mise en service — il ne faudra pas s’attendre à être époustouflés par toutes les images de James Webb.