Une fenêtre de tir se dégage pour le mois de mai 2022.

Qu’est-ce qui a une forme conique, qui doit aller dans l’espace et qui voit encore sa date de lancement glisser dans le calendrier ? La capsule CST-100 Starliner de Boeing. Toujours dans l’attente de pouvoir effectuer une nouvelle tentative de voyage jusqu’à la Station spatiale internationale (ISS), le véhicule spatial construit par le géant américain de l’aéronautique devra encore patienter plusieurs mois.

Quand doit décoller le Starliner ? Peut-être en mai 2022

Dans un point d’étape survenu à la mi-décembre, l’agence spatiale américaine a déclaré poursuivre son évaluation de la prochaine fenêtre de tir potentielle pour tester le Starliner, en accord avec Boeing, le concepteur de la capsule, et l’United Launch Alliance (ULA), qui met à disposition la fusée sur laquelle sera placé le vaisseau spatial.

Les perspectives actuelles donnent comme possibilité un créneau à partir du mois de mai 2022, « en fonction de l’état de préparation du vaisseau spatial et de la disponibilité de la station spatiale », précise-t-on du côté de la Nasa. Cela met le tir assez tard dans le premier semestre de l’année prochaine. Un autre report risque de faire glisser l’essai à la deuxième moitié de l’année.

Boeing Starliner Atlas
Qu’est-ce qui n’est pas jaune, mais qui attend ? La capsule Starliner. // Source : Joel Kowsky

Le point d’étape permet à cette occasion d’avoir des nouvelles du problème sur les valves qui a été évoqué dès août 2021. Dans ce cadre, les équipes d’ingénierie ont procédé au retrait et au démontage des vannes, à une vérification de leur comportement face à diverses conditions, à leur inspection interne et elles se sont assurées de leur bonne résilience face à des phénomènes comme la corrosion.

« Les tests se poursuivent au centre d’essai de White Sands de la NASA afin d’exposer les vannes à des conditions similaires à celles que le vaisseau spatial a connues à l’intérieur de l’usine, sur le pas de tir d’Atlas V et dans le centre d’intégration verticale avant la dernière tentative de lancement », poursuit l’agence spatiale américaine.

Boeing avait essayé une seule fois de rejoindre l’ISS. C’était fin 2019. Un incident durant le vol avait empêché la capsule de rejoindre la station. L’entreprise était alors rentrée dans un long processus de révision pour consolider la fiabilité du Starliner. Sauf qu’entretemps, il y a eu d’autres déconvenues, à l’image de ce souci avec les vannes de la capsule.