Blue Origin organise le 13 octobre un nouveau vol spatial habité à des fins touristiques. Le vol peut être suivi en direct en France cet après-midi.

Le lancement en résumé

  • Quoi ? Le vol de la fusée New Shepard, le largage d’une capsule habitée avec Jeff Bezos à bord pour faire un tour dans l’espace, et le retour des deux véhicules sur Terre ;
  • Quand ? Le 13 octobre 2021, à 15h30 (heure de Paris) ;
  • Où ? Depuis le spatioport Launch Site One de Blue Origin, au Texas.

Quelle est la mission ?

C’est le deuxième vol habité qu’organise Blue Origin, après le tir inaugural survenu le 20 juillet 2021 — avec à bord Jeff Bezos, son frère Mark, Wally Funk (une ancienne aviatrice et ex-membre du groupe Mercury 13 de la Nasa) et Oliver Daemen. Là encore, on retrouvera quatre personnes dans la capsule : Chris Boshuizen, Glen de Vries, William Shatner et Audrey Powers.

La fusée qui sera employée — elle s’appelle New Shepard — a déjà procédé à quinze missions inhabitées depuis 2015 et toutes ont été concluantes, sauf la toute première — la fusée s’est crashée au retour. En revanche, la capsule est revenue en bon état. C’est en 2021 qu’elle a commencé à transporter des passagers, d’abord en juillet puis en octobre. D’autres voyages de ce type auront lieu plus tard.

Le but de la mission est de permettre aux occupants de la capsule de profiter d’un vol touristique pas comme les autres, puisqu’il s’agit de les emmener, pour quelques minutes, dans l’espace. Il n’y a pas vraiment de limite nette entre l’atmosphère et l’espace, mais par convention on s’accorde à dire qu’il faut franchir la ligne de Kármán, qui est une frontière imaginaire située à 100 kilomètres d’altitude.

Blue Origin New Shepard
Le décollage de NS-16. Voilà à quoi devrait ressembler le vol de NS-18. // Source : Blue Origin

Le profil du vol que vont expérimenter Chris Boshuizen, Glen de Vries, William Shatner et Audrey Powers sera très similaire à celui organisé cet été. Il faudra quelques minutes à peine à la fusée pour passer cette ligne de 100 km, à une vitesse qui dépassera mach 3 en bout de course (c’est-à-dire plus de trois fois la vitesse du son, soit plus de 3 700 km/h), avant de larguer la capsule.

Celle-ci effectuera une parabole au-dessus de la Terre. C’est durant cette phase que les passagers pourront expérimenter pleinement les effets de la micropesanteur et flotter dans la cabine — évidemment, tout le monde attend surtout de voir la réaction de William Shatner, puisque l’intéressé est principalement connu pour avoir incarné le capitaine James T. Kirk dans la série Star Trek.

Quatre minutes après le décollage, l’apogée du vol sera atteint. New Shepard reviendra ensuite sur Terre, sept minutes après le départ — la fusée, elle, sera rentrée plus tôt, sa mission étant achevée au moment du largage de la capsule. L’atterrissage suit plusieurs étapes afin de décélérer suffisamment pour ne pas mettre les passagers en danger. Il y aura notamment des parachutes et des rétrofusées.

Selon Blue Origin, toutes ces séquences visent à aboutir à un choc entre la capsule et la Terre qui n’est pas plus rude qu’un contact à 1,6 km/h. En tout, l’expérience de vol durera environ dix minutes. C’est particulièrement bref. En comparaison, le vol spatial touristique qu’a proposé SpaceX avec l’initiative Inspiration4 a duré… trois jours. La capsule avait été carrément mise en orbite.

Quand le décollage a-t-il lieu ?

Le tir est planifié pour le mercredi 13 octobre, à 15h30 (heure de Paris). Il était prévu au départ de procéder au lancement la veille, depuis Launch Site One, une installation de lancement suborbital appartenant à Blue Origin qui est située dans l’ouest du Texas. Cependant, des conditions météorologiques défavorables ont conduit l’entreprise à repousser d’une journée le tir.

Voir le décollage de Blue Origin

Une retransmission en direct est fournie sur le site officiel et via la chaîne YouTube de la société. Il est possible de suivre l’évènement en lançant la vidéo ci-dessous.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo