La mission Artémis I doit décoller en fin d’année. À bord, un mannequin pour mesurer les vibrations à l’intérieur du vaisseau spatial Orion. Son nom ? Aux internautes de décider.

Les États-Unis ont prévu de retourner sur la Lune en 2024, mais avant que son sol ne soit de nouveau foulé par des astronautes américains, la Nasa devra passer encore un certain nombre d’étapes. C’est typiquement l’objectif de la mission Artémis I : faire un survol de la Lune et positionner en orbite le vaisseau spatial Orion. Toute cette phase se fera sans aucun équipage à bord.

Un mannequin pour capter les vibrations

Pour autant, Orion ne sera pas vide : à bord, il y aura un mannequin artificiel qui servira à mesurer l’intensité des vibrations dans le vaisseau spatial durant le voyage. Orion sera transporté par la nouvelle fusée de la Nasa, appelée Space Launch System (SLS). Ce mannequin sera truffé de capteurs pour obtenir des métriques et ainsi préparer les futures missions habitées du programme Artémis.

« Le mannequin d’Artémis I sera équipé de deux capteurs de rayonnement et de capteurs dans le siège – un sous l’appui-tête et un autre derrière le siège – pour enregistrer les accélérations et les vibrations tout au long de la mission », explique la Nasa. Les données seront croisées avec celles obtenues par les autres capteurs répartis un peu partout dans le vaisseau spatial.

Mannequin

Le mannequin à bord d'Artémis I.

Source : Nasa

En attendant cette mission, qui est prévue en novembre 2021, la Nasa a décidé de lancer une sorte de petit tournoi participatif, dans lequel les internautes peuvent attribuer un nom à ce mannequin. Jusqu’au 28 juin, vous pouvez donc voter pour le nom que vous appréciez le plus, jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. Inutile toutefois de vous creuser la tête pour trouver un nom : la Nasa a déjà une liste.

Il faut choisir entre Ace, Wargo, Delos, Duhart, Campos, Shackleton, Montgomery et Rigel. À chaque fois, deux noms sont mis face à face et un seul peut passer au tour suivant. Progressivement, donc, la liste passera de huit à quatre noms, puis deux et enfin le lauréat. Les internautes doivent exprimer leur choix sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter ou Instagram.

La mission Artémis I doit être l’occasion de procéder au vol inaugural du SLS et de voir si le vaisseau spatial Orion est complètement opérationnel. Ces derniers mois, l’agence spatiale américaine a bouclé un test crucial du SLS et a procédé à l’assemblage de l’engin ainsi qu’à son positionnement vertical. Orion, qui au cours de sa mission est programmé pour rentrer sur Terre, sera placé tout en haut.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !