L'hélicoptère Ingenuity est parvenu à voler pour la cinquième fois sur Mars, le 7 mai 2021. Ce tout premier vol de type « aller simple » a fait la transition avec la nouvelle phase de sa mission.

Et de cinq ! Ingenuity a encore décollé sur Mars, le 7 mai 2021, a annoncé la Nasa. Cette envolée de l’hélicoptère qui accompagne le rover Perseverance sur la planète rouge marque le début d’un nouveau cycle dans la mission d’Ingenuity. « L’hélicoptère martien entame une nouvelle phase pour tester l’avenir de l’exploration aérienne », a tweeté l’agence sur le compte officiel @NASAPersevere.

Le vol a eu lieu à 21h26 (heure de Paris), soit 12h33 en heure locale martienne. Contrairement à ce qui s’est passé lors des vols précédents, Ingenuity n’est pas revenu se poser à l’endroit d’où il avait décollé. En d’autres termes, au lieu de faire un vol « aller-retour », l’hélicoptère martien a fait un « aller simple ». Plutôt que de se poser dans le « champ des frères Wright » (nommé en référence à Orville et Wilbur Wright, pionniers américains de l’aviation), il est allé dans un nouvel « aérodrome », à 129 mètres de là.

Nouvelle altitude record : 10 mètres

Après être arrivé au-dessus de sa nouvelle piste d’atterrissage, Ingenuity a réalisé un nouveau record en s’élevant à 10 mètres d’altitude (au lieu de 5 mètres maximum les fois précédentes). Il a pris des images en couleur de son nouvel environnement, avant de se poser. Au total, le vol a duré 108 secondes.

Ingenuity posé sur Mars, après son cinquième vol : « la routine ». // Source : NASA/JPL-Caltech/ASU/MSSS (photo recadrée)

Avec ce cinquième vol, le robot a réalisé la transition entre les deux phases de sa mission. La première phase, qui correspond à la mission qui était initialement prévue, a consisté à tester la possibilité de voler sur Mars. Désormais, Ingenuity entre dans la prolongation de sa mission, qualifiée de « démonstration des opérations » : l’objectif est de voir comment un robot volant pourrait contribuer à une mission d’exploration martienne. L’idée est par exemple de tester si Ingenuity pourrait faire du repérage, en observant depuis les airs des zones inaccessibles pour un rover. Ainsi, la Nasa pourrait mieux anticiper la possibilité d’explorer la planète rouge, ou d’autres astres, avec des missions aériennes.

Pendant ce temps, Perseverance roule (mais pas trop loin)

Lors de cette nouvelle phase de sa mission, le niveau de risque devrait être plus élevé qu’auparavant pour Ingenuity, avec davantage de vols à sens unique et des manœuvres exigeant plus de précision. Maintenant qu’il est posé dans son nouvel « aérodrome », Ingenuity attend de recevoir de nouvelles commandes, qui lui sont relayées par Perseverance.

Le rover est quant à lui en train de se déplacer vers le sud, en direction d’une zone où il devra entamer ses activités scientifiques et la collecte d’échantillons. Pour le moment, l’équipe responsable de l’astromobile n’a pas besoin d’effectuer de longs trajets, qui empêcheraient l’hélicoptère de le suivre. L’hélicoptère peut continuer la nouvelle phase de sa mission sans nuire aux activités de son gros compagnon.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo