Une quatrième tentative de vol est prévue avec Ingenuity sur Mars le 29 avril 2021. L'hélicoptère ayant rempli tous ses objectifs de démonstration technologique, l'équipe du Jet Propulsion Laboratory va tenter de le faire voler encore plus loin, encore plus vite.

Et de quatre ! La Nasa a confirmé qu’une nouvelle tentative pour faire voler son hélicoptère Ingenuity sur Mars était prévue. Le jeudi 29 avril 2021, le robot doit s’envoler vers 16h12 (heure de Paris, soit vers 12h30 en heure locale martienne). « L’hélicoptère martien a atteint ou dépassé tous ses objectifs de démonstration technologique. Maintenant, nous allons repousser ses performances. Nous augmenterons le temps de vol à 117 secondes, augmenterons la vitesse maximale à 3,5 mètres par seconde », a tweeté le Jet Propulsion Laboratory.

Les premières données issues du vol devraient parvenir au JPL le même jour, vers 19h21 (heure de Paris). Comme les fois précédentes, on peut s’attendre dans un premier temps à des images en noir et blanc issues de la caméra de navigation de l’hélico. Des images en couleur, issues de l’autre caméra d’Ingenuity et du rover, devraient suivre.

Le temps où Ingenuity se contentait de planer paraît déjà loin ! // Source : Nino Barbey pour Numerama

Défi relevé pour Ingenuity

Comme le rappelle l’agence spatiale dans son communiqué, l’équipe responsable de l’hélicoptère martien avait trois objectifs principaux à remplir pour considérer la démonstration aboutie :

  • Démontrer que le vol propulsé dans les conditions martiennes est possible (ce qui déjà a été réalisé il y a 6 ans avec les tests menés sur Terre, dans des conditions reproduisant l’environnement de Mars) ;
  • Voler sur Mars, ce qui a été fait le 19 avril avec le premier vol d’Ingenuity sur la planète rouge ;
  • Étendre les connaissances au sujet du vol sur Mars, en allant au-delà des vitesses et distances atteintes lors des tests sur Terre. Le troisième vol d’Ingenuity sur Mars, le 25 avril, lui a permis de voler à 50 mètres de distance et en atteignant la vitesse de 2 mètres par seconde.

L’hélico doit survoler des rochers et cratères

Avec ces trois envols réussis, la Nasa estime disposer de suffisamment de données à exploiter pour concevoir de futures générations d’engins volants martiens. Lors du quatrième vol, le JPL va tenter d’améliorer encore les performances d’Ingenuity. Le robot va survoler des rochers et des petits cratères d’impact sur 84 mètres. La caméra de navigation devra alors collecter des images de la surface martienne tous les 1,2 mètre, jusqu’à ce que l’hélico ait parcouru une distance de 133 mètres. Ingenuity va ensuite passer en vol stationnaire, prendre des images en couleur, avant de revenir se poser.

Pour réaliser tout cela, le temps de vol va être plus important, passant de 80 à 117 secondes, et la vitesse augmentée, passant de 2 mètres par seconde à 3,5. Quant à la possibilité d’un cinquième vol, elle existe, mais la Nasa reste prudente pour l’instant. L’agence préfère attendre les résultats du quatrième essai pour prendre une telle décision.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo