Le deuxième envol d'Ingenuity sur Mars est prévu ce jeudi 22 avril 2021. Après la réussite du premier essai, l'hélicoptère de la Nasa doit tenter de voler plus longtemps et plus haut. Des virages sont également au programme.

À peine quelques jours après le tout premier vol de l’hélicoptère Ingenuity sur Mars, survenu le 19 avril 2021, le robot s’apprête à faire une deuxième tentative. Dans un tweet publié le 22 avril, le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa a indiqué que le nouvel essai doit avoir lieu ce jour-là : « Nous tenterons un deuxième vol plus difficile le 22 avril : temps de vol de 50 secondes, montée à environ 5 mètres et inclinaison de 5° pour accélérer sur le côté sur environ 2 mètres », annonce le centre spatial.

Le décollage est normalement prévu pour 11h30 (heure de Paris), soit à 12h30 en heure locale martienne. Ce nouvel essai survient alors que la mission d’Ingenuity en est à son 18è sol (le nom du jour sur Mars), sur une fenêtre d’essais de 30 sols au total (soit 31 jours terrestres).

Ça y est, je peux décoller ? // Source : Nino Barbey pour Numerama

Voler plus haut, plus longtemps

Le défi est encore plus ambitieux que lors du premier vol de l’hélicoptère martien. Le 19 avril, Ingenuity a volé pendant 39 secondes au total. Il s’est élevé à 3 mètres au-dessus de la surface martienne, où il a plané, légèrement pivoté sur lui-même, avant de se poser. Cela peut sembler très modeste, mais il faut garder en tête que les conditions pour voler sur Mars sont bien différentes de celles sur la Terre. Il faut composer avec une pression atmosphérique au sol de Mars bien inférieure à celle sur notre planète. À cela s’ajoutent les températures peu clémentes, qui descendent la nuit aux alentours de -90°C dans le cratère Jezero, où s’est posée la mission Mars 2020.

Ce 22 avril, Ingenuity doit donc voler plus haut, plus longtemps et en réalisant des virages. Ainsi, il va pouvoir pointer sa caméra en couleur dans différentes directions, avant de revenir se poser. Comme lors du premier vol, la Nasa ne peut pas « piloter » directement le robot : il exécute une série de commandes, qui lui ont été relayées par le rover Perseverance la nuit précédente.

Les données arriveront sur Terre plus tard

À nouveau, l’astromobile devrait transmettre des images du vol d’Ingenuity, auquel il doit assister, toujours en stationnant à 64 mètres de son compagnon. Les données devraient commencer à arriver sur Terre à 15h21. Il y a à la fois les images prises par l’hélicoptère avec ses deux caméras (en plus de la caméra en couleur, Ingenuity embarque une caméra de navigation en noir et blanc), et celles prises par le rover.

La Nasa envisage de mener jusqu’à cinq tentatives de vols au maximum avec Ingenuity, à chaque fois en fonction des résultats des essais précédents. L’hélicoptère n’embarque pas d’instrument scientifique, car il sert avant tout de démonstrateur technologique. Ses envolées serviront d’expérience à la Nasa pour imaginer de futures missions sur d’autres planètes avec des robots volants, qui pourraient atteindre des sites impossibles à explorer avec des rovers.

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo