Ingenuity, l'hélicoptère posé à la surface de Mars, a réalisé un test de rotation de ses pâles à pleine vitesse. La nouvelle est jugée encourageante par la Nasa, qui n'a cependant pas encore choisi de nouvelle date pour la première tentative de vol.

Les nouvelles sont « encourageantes », a tweeté la Nasa ce 17 avril 2021 : son hélicoptère martien Ingenuity a pu achever un test de rotation à pleine vitesse sur Mars. Il s’agit d’une étape importante vers la première tentative de vol du robot, initialement prévue le 11 avril et qui a dû être reportée par l’agence spatiale.

Un précédent essai de mise en rotation rapide des pâles de l’hélicoptère ne s’était pas terminé comme escompté. La séquence de tests s’était arrêtée avant son terme, c’est-à-dire avant d’atteindre la vitesse de rotation suffisante pour un décollage (même s’il n’était pas prévu, à ce moment-là, que l’engin s’élève).

Ingenuity sur Mars, photographié par Perseverance le 16 avril. // Source : NASA/JPL-Caltech/ASU (photo recadrée)

Pas encore de nouvelle date pour le premier vol

Pour réussir ce nouvel essai de rotation, le JPL explique quelle solution a été mise en œuvre. Des commandes ont été ajoutées à la séquence de vol, après des tests menés à la fois sur Terre et sur Mars. Par ailleurs, le petit robot est censé recevoir une mise à jour de son logiciel de vol : elle est présentée comme une « modification mineure » qui doit être suivie d’une réinstallation du logiciel. Cette approche demande un peu plus de temps, fait remarquer le laboratoire : il a fallu plusieurs jours pour la valider et il faudra encore plusieurs jours pour transférer et charger les nouveaux fichiers.

Quant à la date d’une première tentative de vol, elle n’est toujours pas décidée. « L’équipe examine toutes les données avant de prendre une décision sur une potentielle tentative de vol dans la semaine à venir », ajoute la Nasa dans son tweet. Il faudra donc encore un peu patienter pour voir les petits pieds d’Ingenuity cesser de toucher le sol de Mars pendant quelques secondes.

Un défi historique

Avec ce robot de 49 centimètres de haut et d’un peu moins de 2 kilogrammes, la Nasa vise un objectif ambitieux : tenter le premier vol propulsé sur une autre planète dans l’histoire de l’exploration spatiale (et même plusieurs vols, si tout se passe bien). Le premier essai de vol peut sembler modeste : il est prévu que l’hélicoptère s’élève à 3 mètres de hauteur et qu’il plane quelques secondes, avant de se reposer. Pourtant, c’est déjà un grand défi d’y parvenir en autonomie et dans une atmosphère aussi ténue. Depuis qu’Ingenuity a été déposé sur le sol de Mars par le rover Perseverance, il ne peut plus compter sur son compagnon pour fonctionner. C’est son propre panneau solaire, disposé au-dessus de ses pales, qui l’alimente en énergie.

Ingenuity dispose d’une fenêtre de 30 sols (le nom du jour sur Mars), soit 31 jours terrestres, pour mener sa mission. Toutes les vérifications ainsi que les tentatives de vols doivent avoir lieu dans ce délai. Il ne faut pas risquer de perturber ou de retarder la mission principale, qui est celle du rover Perseverance. L’astromobile est chargé d’explorer le cratère Jezero pour y prélever des morceaux du sol et des roches, dans la perspective de rapporter un jour ces échantillons sur la Terre.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo