SpaceX compte faire un premier essai en vol de l'étage principal de Starship courant avril. Il utilisera pour l'occasion un autre prototype.

C’est à la fin du mois d’avril que SpaceX pourrait franchir un nouveau jalon symbolique dans le développement de sa future fusée Starship. L’entreprise américaine souhaite procéder au tout premier décollage de l’étage principal de son prochain lanceur, à savoir le Super Heavy. Jusqu’à présent, la société limite ses tests à l’étage supérieur, qui s’appelle aussi Starship.

Un essai en avril pour le Super Heavy

Ce calendrier approximatif a été donné par Elon Musk, le 30 mars. Le fondateur de SpaceX explique sur Twitter que « l’objectif est d’amener BN2 avec ses moteurs sur une plateforme de tir avant la fin du mois d’avril. Il pourrait même être capable de se mettre en orbite si nous avons de la chance ». BN2 est un nom de code signifiant Booster Number 2. Il se réfère au deuxième prototype du Super Heavy.

Et BN1, alors ? Il n’a pas vocation à voler. L’intéressé l’avait également fait savoir sur le réseau social. En fait, BN1 a servi de test pour la production, afin de mettre en lumière des problèmes de conception afin d’apporter des modifications pour l’unité suivante. Et cela a payé : « BN1 est un modèle de fabrication, il sera donc mis au rebut. Nous avons beaucoup appris, mais nous avons déjà modifié la conception du BN2 ».

Super Heavy BN1
Vue sur le BN1.Vous avez remarqué la taille du technicien ? // Source : Elon Musk

Ces prototypes sont construits à Boca Chica, au sud du Texas. C’est dans les parages que le groupe opère une plateforme d’essai, relativement loin des habitations et le long de la mer. Outre une mise à jour de la conception, le modèle BN1 a aussi un autre intérêt : évaluer la manière dont on déplace une structure aussi haute sans la faire tomber. Car une fois complète, la fusée mesurera en tout 120 mètres.

Dans le monde, il y a très peu d’autres fusées capables de boxer dans cette catégorie. On peut évoquer le Space Launch System (SLS), dont le vol est prévu pour fin 2021, et la très théorique New Glenn de Blue Origin, qui n’existe que sur papier. Ariane 6, Longue Marche 5 ou Falcon Heavy sont bien plus petites. Saturn V, à l’époque de la course à l’espace entre les USA et l’URSS, était aussi une immense fusée.

Le premier vol d’essai de l’étage Super Heavy se fera vraisemblablement avec un nombre très limité de moteurs, à l’image des tests qui sont actuellement en cours avec le Starship. À terme, le Super Heavy sera propulsé par 23 moteurs Raptor et accueillera dans ses réservoirs plus de 3 400 tonnes de carburant. Indispensable pour pouvoir prétendre à des missions vers la Lune, ou Mars.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo