Jamais encore nous n'avions entendu les sons d'un robot en train de rouler sur Mars. Pour la première fois, avec les enregistrements audio de Perseverance, on peut l'écouter (et constater que c'est assez bruyant).

Les photos de ses traces de pneus laissées à la surface de Mars en attestent : Perseverance a commencé à rouler, passant officiellement du statut d’atterrisseur à celui de rover. S’il n’est pas le premier à avancer ainsi sur la planète rouge, il se distingue de ses prédécesseurs grâce à sa capacité à enregistrer le son de ses activités. Et, pour la première fois, ce rover a transmis un extrait audio dans lequel on l’entend rouler sur Mars.

La Nasa a présenté ces nouveaux enregistrements le 17 mars 2021. Il ne s’agit pas des premiers sons capturés par Perseverance à l’aide de ses microphones. Le premier bruit de Mars enregistré par l’astromobile avait été présenté le 22 février, peu après l’atterrissage sur la planète. On y entendait le son d’une brise martienne, ainsi que les sons du rover, qui n’avait pas encore roulé.

Les traces de roues de Perseverance sur Mars. // Source : NASA/JPL-Caltech (photo recadrée)

« Vous entendez ça ? C’est mon son en train de conduire sur les roches martiennes. C’est la première fois que nous capturons des sons tout en conduisant sur Mars », a publié la Nasa via le compte @NASAPersevere sur Twitter. L’agence spatiale a présenté deux extraits, dans lesquels on perçoit les cliquetis des six roues de Perseverance en train d’évoluer sur la planète. On peut se rendre compte à quel point rouler sur les roches martiennes est bruyant.

Il a parcouru 27 mètres

Le premier extrait dure 16 minutes. Il a été obtenu le 7 mars dernier, lorsque le rover a parcouru une distance de 27 mètres environ. C’est le microphone de descente qui a capté ces sons. Pour rappel, Perseverance est équipé de deux microphones : un micro scientifique positionné sur l’instrument SuperCam, et ce micro installé sur le côté du rover. Il était à l’origine destiné à capter les bruits de l’atterrissage sur Mars, mais il n’y est pas parvenu. Il reste néanmoins fonctionnel, et les équipes de la Nasa l’utilisent pour disposer de sons à la surface de Mars.

Le deuxième extrait partagé par l’agence spatiale est une version plus courte de l’enregistrement, qui compile des sons en à peine 90 secondes. Trois sections ont été combinées (de la 20è à la 45è seconde, puis de 6 minutes 40 secondes à 7 minutes 10 secondes, et de 14 minutes 30 secondes à la 15è minute). Le son a été traité pour filtrer une partie du bruit.

Des sons utiles pour la science

Ces nouveaux extraits viennent s’ajouter aux autres déjà obtenus par le rover, et réunis par la Nasa dans une playlist baptisée « Perseverance Rover Sounds from Mars » que vous pouvez lire sur SoundCloud. En plus des bruits de l’environnement martien et ceux du rover en train de rouler, on dispose aussi des premiers enregistrements sonores du laser de l’instrument SuperCam (obtenus avec le microphone scientifique).

Ces sons ne sont pas seulement fascinants : ils sont aussi d’une aide précieuse pour les scientifiques de la mission, car ils donnent des renseignements sur le cratère Jezero, où se trouve Perseverance. L’un des objectifs du rover est de collecter des échantillons du sol de Mars : les diverses données, qu’il s’agisse d’images ou de sons, sont susceptibles d’aider à choisir les meilleurs sites de prélèvement.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo