Perseverance, l'astromobile de la Nasa, a réussi son atterrissage sur Mars le soir du 18 février 2021. Peu après, le rover a envoyé ses deux premières images de la planète rouge. Elles sont en noir et blanc : pourquoi ?

Le rover Perseverance s’est posé comme prévu sur Mars. Après un atterrissage à haut risque de 7 minutes, l’astromobile de la Nasa est parvenu à communiquer avec les équipes de la mission. Perseverance a ensuite envoyé deux premières images de la surface martienne.

Les deux clichés, qui ont été partagés sur Twitter via le compte @NASAPersevere le soir du 18 février 2021, sont en noir et blanc, ce qui semble avoir surpris plusieurs internautes. Les clichés ont été obtenus avec l’une des caméras Hazcam, dont la principale fonction est de servir à détecter d’éventuels obstacles.

Des caméras semblables équipent aussi le rover Curiosity, l’autre astromobile déposé par la Nasa sur Mars en 2012 et qui est toujours actif. Perseverance embarque 6 caméras Hazcam, quatre à l’avant et deux à l’arrière. Elles peuvent ainsi repérer les gros rochers ou les dunes de sable, qui pourraient gêner la progression du rover. Les Hazcam doivent aussi aider à déplacer le bras de l’astromobile et à collecter des échantillons du sol.

Réduire le temps de transmission

Concernant la qualité des premières images reçues, il faut d’abord garder à l’esprit que la vue de Mars est ici partiellement gênée par une protection anti-poussière sur la caméra. Mais, surtout, pourquoi les images ne sont-elles pas colorées ? L’explication avait déjà été apportée au sujet de Curiosity il y a 5 ans, par Robert Frost, qui travaille à la direction des opérations aériennes de la Nasa. « Curiosity envoie beaucoup d’images en couleurs. La plupart des images en noir et blanc proviennent des caméras d’ingénierie. Elles sont principalement utilisées pour détecter les dangers et pour la navigation. Il n’est pas nécessaire que ces images soient en couleur, et les avoir en noir et blanc réduit le temps de transmission », résumait-il alors.

Suivi de l’atterrissage de Perseverance sur Mars, le 18 février 2021. // Source : NASA/INGALLS Bill, 2021 (photo recadrée)

Il n’est pas étonnant que les images mettent du temps à nous parvenir. Pour communiquer avec la Terre, Perseverance dispose de plusieurs moyens. La plupart du temps, explique la Nasa, le rover utilise son antenne fonctionnant en bande ultra haute fréquence pour communiquer avec des sondes en orbite autour de Mars (MAVEN, Odyssey, MRO de la Nasa, ExoMars Trace Gas Orbiter de l’ESA). Les signaux du rover peuvent être stockés par ces orbiteurs et retransmis vers la Terre. Il faut en général 5 à 20 minutes pour qu’un signal radio voyage entre Mars et la Terre, selon les positions des planètes, note la Nasa. Le rover peut aussi communiquer vers la Terre directement à l’aide de deux antennes en bande X. Le signal est perçu par le Deep Space Network, un réseau de trois stations terriennes de la Nasa.

On comprend aisément qu’il soit plus aisé de choisir d’envoyer une photo en noir et blanc, donc le poids sera moins conséquent qu’une photo en couleur et qui pourra ainsi être transférée plus vite vers la Terre.

Il faut maintenant faire preuve d’un peu de patience : le rover devrait envoyer de nouvelles images dans les prochains jours. Les caméras qui photographient avec davantage de précision vont devoir être déployées, et l’envoi de ces clichés, plus lourds que les images que l’on voit ici, prendra ensuite du temps.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo