Comment évolue le deuxième confinement, en Europe, face à la deuxième vague ? Voici une carte lisant les mesures dans plusieurs pays européens. La Grèce et l'Autriche ont récemment annoncé la fermeture des établissements scolaires.

La deuxième vague dans l’épidémie liée au coronavirus SARS-CoV-2 a démarré en France depuis la rentrée, mais celle-ci touche toute l’Europe. Courant octobre, un couvre-feu a été mis en place sur le territoire français mais, rapidement, le procédé n’étant pas assez efficace face à la dynamique exponentielle de l’épidémie, un reconfinement a été mis en place. Il s’agit alors d’un second confinement certes national, mais « allégé » puisque les écoles, collèges et lycées sont ouverts, entre autres.

Dans un premier temps, la plupart des pays européens ont également adopté un couvre-feu ou un confinement allégé, localisé. Un choix qui s’explique par des problématiques humaines et économiques, mais qui est en décalage avec les besoins sanitaires, puisque des confinements allégés sont moins efficaces. « Avec l’aggravation de la situation épidémiologique dans toute la région, l’impact en termes de pression sur les services de santé et de mortalité est devenu de plus en plus manifeste  », écrivait fin octobre le CDC Européen, appuyant sur une situation « qui se détériore, avec des tendances à la hausse rapportées dans la plupart des pays ». Face à l’intensification de la deuxième vague, plusieurs pays d’Europe commencent, en cette mi-novembre, à rendre leur confinement plus large et plus strict.

Voici, ci-dessous, une carte des pays d’Europe et de leurs nouvelles mesures face à la deuxième vague. Il y a parfois de grandes différences dans les stratégies. Ainsi, la France, le Royaume-Uni et l’Irlande adoptent un reconfinement allégé quand l’Allemagne adopte, de son côté, et au même moment, un reconfinement plus allégé encore. D’autres pays optent pour un couvre-feu ou des mesures localisées, qui sont toutefois renforcées par rapport à la situation quelques semaines auparavant. Plus récemment, certains États ont opté pour un confinement strict similaire à celui du printemps.

Il faut relever que les dates indiquées par chaque gouvernement sont soumises à évolution quant à leur date de fin. En règle générale, le déconfinement n’advient que lorsque la situation épidémique est contrôlée. La date de fin, lorsqu’elle est précisée, est donc indicative. Angela Merkel a déjà laissé poindre la couleur d’un Noël plus restreint.

Une dynamique variable d’un pays à un autre

Très peu d’homogénéité caractérise cette période de « tour de vis » en Europe. Le coronavirus n’obéit pas à la même mécanique de propagation d’une population à une autre. Beaucoup de facteurs entrent en jeu. Les stratégies adoptées par les gouvernements ou encore les comportements au fil des derniers mois ont également un impact significatif. La démographie n’est pas non plus anodine : la diffusion très peu vigoureuse du coronavirus en Norvège reflète, entre autres, la faible densité du pays. En clair, comparer les situations nationales est souvent un exercice délicat.

Les modalités du second confinement peuvent, elles aussi, énormément varier, et cela semble dépendre parfois plus de choix politiques que de considérations épidémiologiques. En Angleterre, les déplacements sont encouragés à être limités, mais aucune attestation n’est nécessaire, contrairement à la France. Même disparité pour ce qui ouvre ou ferme : la Belgique fait une exception à la fermeture des commerces non-essentiels, quand, en Autriche (ainsi qu’en en Grèce quand ce n’était qu’un couvre-feu), cette exception est valable pour les salons de coiffure.

Des rues désertes. Source : PxHere

L’absence de reconfinement en Espagne et en Italie pourrait surprendre. La propagation du coronavirus y est élevée (+ 22 000 cas en Italie et + 18 000 cas en Espagne au 1er novembre, d’après les données Worldometer). Cela pourrait s’expliquer par certaines tensions face à une fronde contre de premières mesures. Les restrictions n’y sont toutefois pas inexistantes. Le couvre-feu est régionalisé en Espagne, et dans les deux cas accompagné de consignes localisées en fonction de la circulation du virus dans les régions.

Après avoir d’abord mis en place un couvre-feu renforcé, l’Italie a finalement annoncé un reconfinement partiel dans les régions classées en « zone rouge », c’est-à-dire là où le virus circule le plus.

Ce qui change

Mise à jour du 16 novembre :

  • La Grèce passe en confinement plus strict en fermant finalement les écoles et les maternelles.
  • L’Autriche abandonne le confinement partiel pour un confinement national strict, similaire à celui du printemps. Les écoles, collèges, lycées sont fermés ; les sorties sont limitées.

Mise à jour du 6 novembre :

  • La Grèce annonce un reconfinement à partir du 7 novembre sur tout le territoire national, abandonnant alors le couvre-feu renforcé. Des attestations sont nécessaires pour sortir. Seules les commerces de première nécessité restent ouverts, ainsi que les écoles maternelles et primaires.
  • L’Italie a enclenché un reconfinement partiel, en version allégée, le 5 novembre, les régions classées en « zone rouge » (à haute risque).

Tableau récapitulatif

Pays Mesure Restrictions Date
France Confinement national allégé Attestation de sortie obligatoire pour les déplacements ; écoles, collèges, lycées ouverts ; commerces non-essentiels fermés ; télétravail encouragé. Du 30 octobre au 1er décembre (minimum)
Allemagne Confinement national très allégé Écoles ouvertes ainsi que la plupart des commerces, sauf les restaurants, bars, cafés ; pas d’attestation nécessaire. À partir du 2 novembre (Angela Merkel annonce par avance un Noël plus restreint)
Angleterre Confinement national allégé Écoles et université ouvertes ; déplacements limités ; télétravail généralisé ; commerces non-essentiels fermés. Durée : Du 5 novembre au 2 décembre.
Belgique Confinement national allégé Fermeture des commerces non-essentiels ; les librairies, merceries et jardineries restent ouvertes ; bulles sociales limitées. À partir du 2 novembre et pour six semaines
Autriche Confinement national strict Écoles, crèches, collèges, lycées fermés ; commerces non-essentiels fermés ; rassemblements publics interdits. Jusqu’au 6 décembre
Irlande Confinement national allégé Écoles ouvertes ; déplacements limités à un rayon de 5km ; télétravail obligatoire ; tous les commerces non-essentiels fermés ; transports en commun réduits à Dublin. Depuis le 22 octobre, pour six semaines au moins
République Tchèque Confinement national strict Fermeture des commerces non-essentiels, et des écoles ; déplacements limités ; couvre-feu nocturne. Depuis le 22 octobre, jusqu’à début novembre avec reconduction probable
Pays-Bas Confinement national très allégé Bars et restaurants fermés ; masques obligatoires dans les espaces publics clos ; vente d’alcool interdite après 20h. Depuis la mi-octobre
Italie Confinement partiel Dans les régions en zone rouge, à haut risque, reconfinement de type allégé ; partout ailleurs, couvre-feu renforcé avec des déplacements interdits la nuit ; cinémas, théâtres, salles de sport et piscines fermés nationalement ; transports réduits ; rassemblements interdits ; circulation limitée vers les régions les plus touchées ; écoles ouvertes mais dans cours distanciel dans le secondaire et à l’université. Reconfinements locaux déclenchés à partir du 5 novembre
Espagne Couvre-feu renforcé Salles de spectacle fermées sur tout le territoire ; limitations des invitations à domicile ; couvre-feu dans certaines régions ; bars et restaurants de Catalogne fermés jusqu’au 13 novembre ; masques obligatoires ; déplacements entre régions limités.
Portugal Confinement partiel 70 % de la population est confinée. Depuis 3 semaines, élargi à partir du 5 novembre
Suisse Confinement partiel Le canton de Genève ferme ses bars, restaurants et commerces non-essentiels ; pas de restriction officielle de déplacement mais un encouragement à rester chez soi. À partir du 2 novembre
Grèce Confinement national strict Tout le territoire concerné. Les magasins (sauf lieu de première nécessité), restaurants, bars, cafés, musées, cinémas, théâtres fermés. Déplacements restreints par une attestation de sortie. Changer de région n’est pas possible sauf urgence. Écoles maternelles et primaires, collèges, lycées, universités : tout lieu d’éducation est fermé. Jusqu’au 30 novembre minimum
Norvège Restrictions simples ou recommandations (pas de confinement) Bars et restaurants fermés à partir de 22h ; bulle sociale recommandée de dix personnes maximum ; masque imposé dans quasi tout l’espace public
Suède Restrictions simples ou recommandations (pas de confinement) Rassemblements limités
Danemark Restrictions simples ou recommandations (pas de confinement) Rassemblements limités, masques dans l’espace public

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo