La comète NEOWISE a été immortalisée par le télescope spatial Hubble. Jamais l'instrument n'avait observé une comète aussi brillante avec un tel niveau de détail, après son passage au plus près du Soleil.

Hubble a obtenu un portrait inédit de la comète NEOWISE, qui était observable à l’œil nu au cours de l’été. C’est la première fois que le télescope spatial observe une comète si brillante avec un tel niveau de détail, juste après le passage de C/2020 F3 (NEOWISE) au plus près du Soleil. L’image a été publiée par la Nasa le 21 août 2020.

L’image a été prise le 8 août dernier, après le périhélie de la comète NEOWISE, c’est-à-dire le point de sa trajectoire le plus proche du Soleil (pour la Terre aussi, on parle de périhélie). L’objet se trouvait alors à 43 millions de kilomètres de notre étoile, le 3 juillet. Généralement, les comètes subissent des dommages en s’approchant autant du Soleil, mais l’image de Hubble permet de voir que le noyau de la comète NEOWISE semble être resté intact, explique la Nasa.

La comète C/2020 F3 (NEOWISE) vue par Hubble le 8 août 2020. // Source : NASA, ESA, A. Pagan (STScI), and Q. Zhang (Caltech)

Que sont ces deux structures en forme de cônes ?

Les deux structures en forme de cônes que l’on peut voir sur la droite et la gauche du noyau de la comète sont des jets contenants de la glace. La glace sous la surface de la comète est sublimée (passant de l’état solide à l’état gazeux), ce qui provoque l’expulsion de poussières et de gaz. Le noyau de la comète NEOWISE est trop petit pour que le télescope Hubble puisse le distinguer : la Nasa estime qu’il mesure au maximum 4,8 kilomètres. Grâce au télescope, on peut néanmoins observer le nuage de poussières et de gaz entourant l’objet : il mesure 18 000 kilomètres de diamètre.

Que peuvent encore nous apprendre les données du télescope Hubble sur la comète ? Les scientifiques peuvent s’en servir pour identifier les couleurs des poussières qui s’échappent de C/2020 F3 et observer comment les couleurs évoluent alors que l’objet s’éloigne du Soleil. L’étude des propriétés de ces poussières est importante pour mieux comprendre comment la comète s’est formée alors que le système solaire était encore jeune.

Découverte fin mars, la comète est devenue visible à l’œil nu au début du mois de juillet. L’objet a fait le bonheur des astronomes amateurs et des photographes. C/2020 F3 (NEOWISE) se dirige vers le système solaire externe et ne reviendra pas dans les environs de la Terre avant plus de 6 000 ans. Sa visite a permis aux scientifiques de collecter de nombreuses données, qui restent encore à exploiter.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo