Une neuvième planète se cache peut-être au fond du système solaire. Vous pouvez aider les scientifiques à chercher cet astre hypothétique dans les données d'une mission de la Nasa.

La Planète Neuf existe-t-elle vraiment ? L’hypothèse est régulièrement remise en question, mais la recherche de cet astre hypothétique continue. Vous pouvez même y contribuer, grâce à un projet de science participative. Sur le site Zooniverse, le projet « Backyard Worlds : Planet 9 » fait appel aux internautes pour explorer les abords du système solaire, en quête de nouvelles planètes ou de naines brunes situées au-delà de l’orbite de Neptune.

Plus précisément, il faut tenter de « distinguer les objets célestes réels des artefacts d’image dans les données de la mission WISE (Wide-field Infrared Survey Explorer) de la Nasa ». Les objets réels correspondent aux naines brunes (les fameuses étoiles ratées) et aux étoiles de masse faible. Les artefacts, c’est-à-dire du bruit dans les images, peuvent induire en erreur les logiciels de traitement d’image.

Avec nos yeux, nous sommes davantage en mesure de faire la différence entre ces artefacts et les vrais objets en mouvement.

Serait-ce un dipôle ? // Source : Capture d’écran Zooniverse

Les objets en mouvement peuvent apparaitre en rouge, orange, blanc ou bleu. Lorsque vous pensez avoir repéré un objet digne d’intérêt, il faut se servir de l’outil de marquage, qui dessine des réticules sur l’image. À chaque instant, il est possible de revenir sur le Tutoriel pour relire les indications. Une FAQ en français peut aussi s’avérer utile.

« Dipôles » et « danseurs »

Deux types d’objets doivent retenir l’attention dans les successions d’images présentées (afin de trouver des sources variables dans le temps) : les « dipôles » qui se déplacent lentement ainsi que les « danseurs » qui se déplacent rapidement. Lorsque vous avez terminé avec une série d’images, cliquez sur « Valider » pour explorer les suivantes.

Pour l’anecdote, Pluton fut découverte d’une manière à peu près similaire par l’astronome américain Clyde Tombaugh, en 1930. À l’aide d’un « comparateur clignotant », le scientifique a recherché des objets qui se déplaçaient d’une plaque photographique à une autre. Au total, il y a consacré 7 000 heures, avant de découvrir la planète (depuis requalifiée de planète naine).

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo