Une éclipse partielle de Soleil a lieu ce samedi 30 avril 2022. Mais, au fait, quelle est la durée maximale d’une éclipse, solaire ou lunaire ?

Pendant 3 heures et 52 minutes, la Lune va masquer une partie du Soleil ce samedi 30 avril 2022. C’est ce jour-là qu’est prévue la première éclipse solaire de l’année. Malheureusement, la France ne peut pas y assister, car elle n’est pas dans la zone de visibilité du phénomène. L’éclipse sera toutefois diffusée en ligne et en direct.

Chaque éclipse, qu’elle soit de Lune ou de Soleil, est unique. Certaines sont partielles, d’autres totales. Toutes n’ont pas non plus la même durée. Celle de ce 30 avril est par exemple assez brève pour une éclipse solaire, comme le relève l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE).

Cela vient du fait que l’éclipse se produit très au sud. La vitesse de la pénombre (de la Lune) à la surface de la Terre est donc assez rapide. « Cette vitesse est égale à la différence entre la vitesse de la pénombre dans l’espace et la vitesse du sol terrestre. Or, la vitesse du sol terrestre diminue lorsque la latitude augmente. »

éclipse lunaire
Étapes d’une éclipse lunaire. // Source : Flickr/CC/Diego Chacana (image recadrée)

Jusqu’à combien de temps peut durer une éclipse de Soleil ou de Lune ?

Quelles sont les durées maximales des éclipses solaires et lunaires ?

  • Pour une éclipse lunaire totale, le phénomène peut durer jusqu’à une heure et 45 minutes,
  • Tandis que, pour une éclipse solaire totale, la phase de totalité maximale est bien plus courte : à peine plus de 7 minutes.

Cet écart s’explique facilement. La Terre est tout simplement plus grande que la Lune. Logiquement, l’ombre formée par la Terre est plus grande que l’ombre formée par la Lune. Il faut donc plus de temps à la Lune pour voyager à travers l’ombre de la Terre, qu’il n’en faut à la Lune pour passer devant le Soleil.