La troisième éclipse de Lune par la pénombre de 2020 était prévue pour ce dimanche 5 juillet. Il ne fallait pas s'attendre à un spectacle inoubliable : ce type d'éclipse est imperceptible.

Une nouvelle éclipse de Lune était annoncée ce dimanche 5 juillet 2020, tout juste un mois après celle survenue en juin. Le maximum de cette éclipse était prévu pour 6h30 (heure française, 4h30 UTC), comme l’indique l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). Comme en juin, il fallait cependant garder à l’esprit qu’il s’agissait d’une éclipse par la pénombre.

Le détail a son importance, car « les éclipses de Lune par la pénombre n’ont rien de spectaculaire, la perte de luminosité de la Lune dans la pénombre de la Terre est trop faible pour être décelable à l’œil nu », résume l’IMCCE. Le seul spectacle que l’on peut donc contempler est celui, ordinaire, d’une pleine Lune (sauf si elle est dissimulée par les nuages).

Cette éclipse fait partie d’une série de 4 éclipses par la pénombre qui ont lieu en 2020. La prochaine, qui sera aussi la dernière, aura lieu le 30 novembre. Avec 2 éclipses de Soleil cette année, 2020 est riche en éclipses : il y en a 6 au total.

Phases de l’éclipse de Lune du 5 juillet 2020 (les instants sont en UTC). // Source : P. Rocher/P. Descamps/Y. Gominet/IMCCE

L’éclipse était « observable » depuis la France, qui se trouvait dans la zone de visibilité de l’entrée dans la pénombre. L’entrée dans la pénombre était prévue à 5h07 (3h07 UTC). Lors de la sortie de la pénombre, la Lune était déjà couchée : ce matin-là, elle s’est couchée à 5h48.

L’IMCCE précise que l’éclipse a eu lieu 5 jours après le passage de la Lune à son périgée (le point de son orbite le plus proche de la Terre) et 7 jours avant son apogée (le point de son orbite le plus éloigné de la Terre). Par conséquent, « le diamètre apparent de la pleine Lune est donc moyen ».

Quelle est la différence entre l’ombre et la pénombre ?

Le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés dans cet ordre. Quand l’alignement est parfait, la Lune passe dans l’ombre de la Terre. Que se passe-t-il quand la Lune passe dans la pénombre ? Le cône de pénombre entoure le cône d’ombre, comme on le voit bien sur l’image ci-dessus. Dans cette zone, seule une partie du disque solaire est visible.

La Lune reçoit donc moins de lumière du Soleil, mais elle n’est pas pour autant complètement éclipsée. Si l’on voyait l’événement depuis la Lune, on observerait que la Terre ne dissimule qu’une partie du Soleil. Vue de la Terre, la Lune continue bien à être illuminée par le Soleil. Quant à la baisse de luminosité qui survient, elle est imperceptible pour un observateur ou une observatrice.

Jupiter était proche de la Lune, le soir

Inutile, donc, de chercher à voir une éclipse ce dimanche matin. Par contre, il y avait un autre événement bien observable ce jour-là, qui implique la Lune. Une conjonction avec la planète Jupiter était au programme, le soir.

Ce dimanche soir, Le Soleil s’est couché à 21h54. La Lune, elle, s’est levée à 22h34. Au cours de la semaine, Jupiter faisait son apparition vers 23h20. La planète était à chercher juste au-dessus de la Lune, légèrement sur sa gauche. Au cours de la nuit, Jupiter s’est déplacé sur la droite. La planète a cessé d’être visible vers 5h50, le lendemain, lundi 6 juillet. La Lune s’est couchée à 6h51.

Lever de Lune et de Jupiter au large de Port-la-Nouvelle ce 5 juillet 2020. // Source : Flickr/CC/maxime raynal (photo recadrée)

Crédit photo de la une : Pixabay

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo