Une éclipse de Soleil est prévue ce dimanche 21 juin 2020. Il s'agira d'une éclipse annulaire. Toute la planète ne pourra pas assister au spectacle.

Mise à jour du 22 juin : L’éclipse annulaire de Soleil a bien eu lieu ce dimanche 21 juin. L’événement astronomique a été immortalisé dans plusieurs photographies saisissantes.

Article original : La quinzième éclipse annulaire du 21e siècle aura lieu ce dimanche 21 juin 2020. Pendant quelques instants, notre étoile apparaîtra comme un anneau brillant, entourant le disque lunaire. Ce spectacle ne sera pas visible de partout sur la planète. Le maximum de cette éclipse sera visible depuis l’Asie.

Depuis quels pays les observateurs et observatrices du ciel pourront-ils voir la première éclipse solaire de l’année ? Et que va-t-il se passer exactement ?

Comment suivre l’éclipse en direct ?

Il sera possible de suivre l’éclipse en direct, grâce à un événement organisé en ligne.

  • Quand ? Le 21 juin 2020, à partir de 7h30, heure de Paris (5h30 UTC) — à cette heure, l’éclipse sera déjà entamée.
  • Où ? Sur la chaîne YouTube de l’astronome italien Gianluca Masi.
  • Quoi ? L’éclipse annulaire de Soleil du 21 juin 2020.

D’où l’éclipse sera-t-elle observable ?

Pour observer cette éclipse dans sa totalité, il faut se trouver dans ce que l’on nomme la bande de centralité. Le 21 juin, elle traverse plusieurs pays, dont voici la liste.

  • Le nord de la République démocratique du Congo,
  • Le Soudan du Sud,
  • Le nord de l’Éthiopie,
  • Le Yémen,
  • Le nord de l’Inde,
  • La Chine,
  • Le sud de Taïwan,
  • Le sud-est de l’île de Guam (dans le Pacifique).

L’éclipse devrait également être visible, dans sa phase partielle uniquement, depuis d’autres zones du globe : ce sera le cas pour une large partie de l’Afrique, au sud-est de l’Europe, en Russie, en Asie ou au nord de l’Australie.

Carte générale de l’éclipse. // Source : P. Rocher, IMCCE, Observatoire de Paris

L’éclipse générale commencera à 5h46, heure de Paris (3h46 UTC). À 6h47, ce sera le début de l’éclipse annulaire. Le maximum de l’éclipse doit avoir lieu à 8h40. L’éclipse annulaire prendra fin à 10h32. La fin de l’éclipse générale est prévue pour 11h34.

Que se passe-t-il pendant cette éclipse ?

Il existe différents types d’éclipses solaires. Celle qui est annoncée pour ce 21 juin est une éclipse annulaire — comme l’éclipse qui s’est produite le 26 décembre dernier. Lors de cet événement, le Soleil, la Lune et la Terre sont alignés, dans cet ordre. Lorsqu’un observateur ou une observatrice est bien placé pour le voir, que se passe-t-il ? Le diamètre apparent de la Lune est plus petit que le diamètre apparent du Soleil. En d’autres termes, le disque du Soleil que l’on observe n’est pas entièrement occulté par la Lune au cours de l’éclipse.

Éclipse annulaire centrale. // Source : IMCCE/Patrick Rocher

L’image ci-dessus permet de se rendre compte du phénomène : une personne observant l’éclipse dans le prolongement du cône d’ombre ne verra pas la surface du Soleil entièrement occultée. Comme l’indique l’observatoire de Paris, « tous les observateurs situés sur la bande de centralité observeront d’abord une phase partielle, puis la phase annulaire, puis de nouveau une phase partielle ». La phase annulaire doit son nom au fait qu’une sorte d’anneaux de feu semble se dessiner autour de la Lune.

Si jamais vous avez la chance de pouvoir profiter de cette éclipse, il ne faut pas oublier qu’elle ne doit pas être observée sans protection adéquate. Il est obligatoire de protéger ses yeux en portant des lunettes spéciales (qui doivent comporter le marquage CE).

La prochaine éclipse de Soleil aura lieu le 14 décembre 2020. Ce sera une éclipse totale, la quatorzième du siècle. Sa bande de totalité commencera dans l’océan Pacifique, traversera le Chili et l’Argentine, et se terminera dans l’océan Atlantique.

Article publié initialement le 20 juin 2020

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo