À quoi ressemble la Terre vue de Mars ? Le rover Curiosity, qui a maintes occasions de photographier son périple martien, le rappelle. Notre planète ressemble à un petit point que l'on pourrait confondre avec une étoile lumineuse.

Pour le rover Curiosity, qui explore la surface martienne depuis 2012, la Terre ressemble à un petit point dans le ciel nocturne. C’est ce que montre une photographie, postée sur le compte Twitter du rover le 22 avril 2020. L’image fait partie d’une série d’idées de la Nasa pour fêter le Jour de la Terre (« Earth Day »), une journée instaurée pour la première fois en 1970 afin d’encourager la protection de l’environnement.

« En train de lever les yeux et de penser à vous tous à la maison. Voici à quoi ressemble la Terre de mon point de vue à la surface de Mars », peut-on lire dans ce tweet, dans lequel la Nasa prête une voix imaginaire au rover. Il s’agit en fait d’une image qui a été prise par le rover il y a plusieurs années, le 31 janvier 2014 : on y aperçoit la planète bleue au moment du crépuscule.

À 160 millions de kilomètres de distance

La Terre apparait comme un minuscule point brillant dans le ciel. La Nasa a réalisé une autre version du cliché, en agrandissant la zone de l’image où se trouve notre planète. Ainsi, la Lune est également visible. C’est grâce à la caméra MastCam, fixée au mât du rover, que l’image a été immortalisée. Lorsqu’elle a été prise, 160 millions de kilomètres séparaient Mars de la Terre.

La Terre et la Lune telles qu’on peut les voir depuis Mars. // Source : NASA/JPL-Caltech/MSSS/TAMU (photo recadrée)

La Nasa explique qu’un humain qui observerait la Terre et la Lune depuis Mars pourrait voir de façon distincte les deux astres, comme s’il s’agissait de deux étoiles très brillantes.

Sur Mars, le rover ne consacre pas tout son temps à observer le ciel. Sa mission scientifique se poursuit, même dans le contexte de l’épidémie de coronavirus : le rover est opéré en télétravail par les ingénieurs de la Nasa. Le dernier record en date est d’avoir réussi une ascension périlleuse, sur la pente la plus raide que Curiosity a grimpé sur Mars.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo