Le logiciel Folding@Home permet de contribuer à la recherche y dédiant une part des ressources de votre ordinateur.

Alors que le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 est à l’origine d’une pandémie à l’échelle du globe, les laboratoires publics et privés du monde entier se mobilisent plus que jamais pour faire avant l’état de nos connaissances sur cette souche virale. L’objectif est d’établir un vaccin, ce qui n’adviendra pas avant des mois, mais aussi de trouver des traitements curatifs.

Si pendant la période de confinement qui vient de démarrer vous vous sentez démunis face à la crise, il existe de nombreuses façons de vous rendre utile. Vous pouvez évidemment aider vos voisins fragiles à faire des courses, par exemple, tout en gardant vos distances avec eux. Mais dans les rôles que vous pouvez jouer, vous pouvez aussi aider la recherche contre le coronavirus. Il n’y a pas forcément besoin de connaissances scientifiques : il faut simplement télécharger Folding@Home.

Représentation visuelle de la protéine en forme de pointe du nouveau coronavirus. // Source : Protein Data Bank

À quoi serviront les ressources de votre ordinateur

En téléchargeant Folding@Home, ce (tout petit) logiciel va fonctionner en arrière-plan de votre ordinateur quand vous ne l’utilisez pas. Il utilisera alors les ressources de votre machine pour participer à faire tourner des modélisations complexes à distance et, ainsi, gagner du temps. Ces modélisations sont essentielles, car elles concernent essentiellement les protéines du coronavirus.

Les protéines sont un ingrédient de la vie. Elles composent les cellules vivantes pour remplir certaines fonctions. Les virus ont eux aussi des protéines : ce  sont elles qui leur permettent notamment de pénétrer dans nos cellules, de s’y reproduire, d’attaquer notre système immunitaire. La lutte contre le coronavirus consiste donc à décrypter le fonctionnement de ses protéines virales — ou en tout cas des plus pertinentes. Le problème, c’est que les protéines sont des machines vivantes. Elles sont forgées d’acides aminés (des composés organiques) enchaînés entre eux et qui se replient pour former différentes structures. Une protéine n’a donc pas une seule forme : si on veut la comprendre, il faut modéliser toutes ses formes.

Dans le cas du coronavirus, il y a une protéine très importante, et dont on vous parlait déjà il y a quelques semaines : c’est la protéine « en forme de pointe ». Elle se lie à un récepteur à une protéine réceptrice dans les cellules du poumon que le coronavirus attaque. Pour bloquer cette action, il va falloir développer des anticorps à l’action thérapeutique aptes à faire barrière. Mais avant d’en arriver là, il est nécessaire de comprendre, comme on le précise plus haut, toutes les formes de la « protéine en forme de pointe ». En clair, il faut percer à jour son processus complet de repliement.

Cette modélisation est une opération très lourde et, dans un contexte de course contre la montre, il faut gagner du temps au maximum. Utiliser les ressources de nombreux ordinateurs participe à booster les calculs complexes sur le repliement de la protéine. « Les données que vous nous aidez à produire seront diffusées rapidement et en accès libre dans le cadre d’une collaboration scientifique ouverte entre plusieurs laboratoires du monde entier, ce qui donnera aux chercheurs de nouveaux outils susceptibles de débloquer de nouvelles possibilités de mise au point de médicaments vitaux », explique le biochimiste Greg Bowman.

Le logiciel Folding@Home est sérieux, fiable, et sécurisé pour votre machine. Il a été conçu par des scientifiques de Stanford et existe depuis 20 ans. Récemment, le logiciel a permis de découvrir une piste de traitement contre Ebola.

Pour lancer Folding@Home

Voici les étapes à suivre (nous avons testé sur PC) :

  • Rendez-vous sur la page de téléchargement. Ici, vous sélectionnez la version qui correspond à votre machine, selon que vous êtes sur Windows, macOS ou Linux.
  • Vous lancez ensuite l’installation comme pour n’importe quel autre logiciel.
  • Une fois installé, le logiciel est dormant : il ne fera rien. Il faut que vous l’activiez (et il se peut qu’un message apparaisse pour vous demander d’autoriser le logiciel : il faudra autoriser l’accès).
  • Dans la petite icône Folding@Home qui apparaît maintenant en bas à droite, dans votre barre des tâches, faites clic droit et cliquez sur web control. Sur ce panneau, vérifiez bien que vous êtes sur « Any Disease », pour que vos ressources puissent être utilisées sur le coronavirus. Il faut ensuite lancer le « Folding ». Quand vous quitterez cette fenêtre, Folding@Home restera automatiquement activé et vous n’aurez plus rien à faire. Vous pouvez désactiver le processus quand vous voulez en réactivant cette fenêtre. Vous pouvez également choisir le nombre de ressources à accorder (light au plus faible, high au plus haut), et décider si vous préférez que cela fonctionne quand vous travaillez ou seulement quand vous êtes inactifs.

Partager sur les réseaux sociaux