SpaceX pourrait procéder au tout premier vol habité de sa capsule aux alentours du mois de mai. Ce sont les astronautes américains Robert Behnken et Douglas Hurley qui se trouveront à bord.

Envisagé dans un premier temps pour le premier trimestre 2020, le vol habité que doit conduire SpaceX vers la Station spatiale internationale pourrait finalement survenir un peu plus tard, au cours du deuxième trimestre. C’est l’estimation que partage un journaliste américain spécialisé dans l’actualité aérospatiale. Selon ses informations, le tir pourrait survenir autour du 7 mai 2020.

Si ce créneau se confirme, il aura fallu plus d’un an à SpaceX pour passer de l’étape du vol inhabité — une capsule vide s’était arrimée à l’ISS début mars 2019, avant de revenir sur Terre une semaine plus tard — à celui de la mission embarquant des astronautes. Un délai compréhensible compte tenu des risques encourus, que SpaceX s’attache à réduire au maximum pour éviter une catastrophe.

Douglas Hurley et Robert Behnken
Douglas Hurley et Robert Behnken, qui embarqueront lors de ce futur vol habité vers l’ISS. // Source : Kim Shiflett

Ultime test avant les rotations vers l’ISS

La réussite de ce vol est capitale, car elle conditionne la mise en place des rotations opérationnelles que SpaceX effectuera pour le compte de la NASA, à côté de celles opérées par la Russie et son programme Soyouz. Il s’agit d’un vol de test, dans lequel deux astronautes américains, Robert Behnken et Douglas Hurley, monteront à bord et resteront quelques jours dans l’ISS.

En début d’année, SpaceX a bouclé un ultime essai qui visait à faire la démonstration de son système d’évacuation d’urgence d’un équipage pendant le vol d’une fusée SpaceX. Le tir consistait à propulser une Falcon 9 et à éjecter à très haute vitesse la capsule Crew Dragon pour qu’elle s’éloigne de la zone le plus vite possible, pour éviter qu’elle ne soit prise dans l’explosion du lanceur.

Partager sur les réseaux sociaux