Une fusée américaine décollera le 10 février avec à son bord Solar Orbiter, un satellite d’exploration du Soleil conçu par l'Europe. Objectif ? Mieux comprendre les caractéristiques du Soleil. Le décollage pourra être suivi en direct.

Quelle est la mission ?

Il s’agit d’envoyer une sonde en direction du Soleil pour en étudier le fonctionnement et les propriétés. La mission, baptisée Solar Orbiter, est un projet conjoint entre la NASA et son homologue européenne, l’ESA. Le satellite lui-même est européen, ainsi que la majorité des instruments scientifiques qu’il embarque. Côté américain, on fournit un instrument et on se charge du lancement lui-même.

Solar Orbiter constitue l’une des grandes missions spatiales de 2020 et sera la première sonde européenne à s’approcher autant du Soleil, à une distance de 42 millions de km — un gros quart de la distance entre la Terre et le Soleil. Cela paraît évidemment très loin, mais la sonde devra alors supporter des températures jusqu’à 500°C, ainsi que le bombardement permanent des particules projetées par le vent solaire.

La sonde doit pouvoir fonctionner dans ces conditions extrêmes pendant sept à dix ans. Elle disposera évidemment d’un bouclier thermique pour qu’elle ne souffre pas trop de l’influence du Soleil. Elle étudiera le vent solaire, le champ magnétique héliosphérique, les particules énergétiques, l’héliosphère (cette « bulle » géante qui englobe le Système solaire) et les perturbations interplanétaires transitoires.

Vue d’artiste de Solar Orbiter. // Source : ESA

Date du lancement

Pour suivre le lancement de Solar Orbiter, il faudra être bien matinal. Le tir lui-même est planifié le 10 février 2020 à 5h03 du matin (heure pour la métropole), depuis la base de lancement de Cap Canaveral, en Floride (États-Unis). Mais la retransmission, elle, débutera dès 4h30. Le déploiement de Solar Orbiter doit se terminer vers 6h20. Mais ce ne sera que le début de son périple vers le Soleil.

Comment suivre le lancement en direct

Il sera possible d’assister en direct au décollage de la mission depuis la chaîne YouTube de la NASA ou bien en se rendant sur la webTV de l’ESA.

Crédit photo de la une : NASA

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo