Un énorme carnivore a été identifié grâce à son fossile, vieux de 22 millions d'années. Baptisé Simbakubwa kutokaafrika, ce « grand lion » dominait très certainement la chaîne alimentaire lorsqu'il vivait en Afrique.

Il y a 22 million d’années, un félin bien plus gros que nos chats actuels vivait en Afrique. Deux scientifiques de l’université de l’Ohio ont découvert ce gigantesque carnivore, présenté dans la revue Journal of Vertebrate Paleontology le 17 avril 2019.

Cette espèce, désormais baptisée « Simbakubwa kutokaafrika », a été identifiée grâce aux ossements d’un spécimen. Ce « grand lion » devait peser jusqu’à 1,5 tonne, d’après les auteurs de l’étude. Il était « plus grand qu’un ours polaire », possédait « un crâne plus gros que celui d’un rhinocéros et d’énormes canines perforantes », résume un communiqué de l’université de l’Ohio.

En haut, un lion. En bas, le Simbakubwa kutokaafrika. // Source : Université de l’Ohio

Un énorme mammifère carnivore

Le Simbakubwa kutokaafrika a vécu en Afrique de l’est. À cette époque, les premiers singes devaient probablement redouter ce prédateur, écrivent les scientifiques. Grâce à ce spécimen particulièrement gros, les chercheurs pensent qu’il serait possible d’en apprendre davantage sur les Hyainailourinae, des mammifères carnivores qui ont vécu il y a entre 59 et 11 millions d’années environ.

Les plus grands membres de cette espèce, « certains atteignant la taille d’un rhinocéros », ont vécu à la fin du Miocène, une période qui a commencé il y a environ 23 millions d’années, pour finir il y a environ 5 millions d’années. Cependant la plupart des fossiles d’Hyainailourinae enregistrés à ce jour sont fragmentés : les dents ou les morceaux de crânes manquants rendent leur étude difficile. La canine du Simbakubwa kutokaafrika a elle été particulièrement bien conservée.

La taille du carnivore comparée à celle d’un humain. // Source : Université de l’Ohio

Comme les lions actuels, le Simbakubwa kutokaafrika devait être au sommet de la chaîne alimentaire lorsqu’il vivait en Afrique. À l’époque du Miocène, les mouvements des continents avaient approché l’Afrique de l’Eurasie. Les différentes lignées d’Hyainailourinae se sont alors dispersées en Europe, Afrique et Amérique du nord pendant 15 millions d’années.

Son fossile avait été oublié dans un tiroir

Comment les scientifiques ont-ils découvert ce carnivore ? Son fossile a en réalité été redécouvert. Depuis plusieurs décennies, il était entreposé dans un tiroir des Musées nationaux du Kenya. Il a fallu attendre que Matthew R. Borths et Nancy J. Stevens, les deux auteurs de l’étude, l’ouvrent pour s’apercevoir que les ossements « appartenaient à une espèce nouvelle pour la science ».

Grâce à ce fossile, les chercheurs peuvent maintenant comprendre comment ce dangereux prédateur carnivore a disparu. Sa migration était probablement liée aux changements des écosystèmes, alors que le climat mondial était de moins en moins humide.

Partager sur les réseaux sociaux